Ouest-de-l’Île
11:32 12 août 2015 | mise à jour le: 12 août 2015 à 12:58 Temps de lecture: 2 minutes

L’Île-Bizard: près de 100 000$ de moins pour l’aménagement d’un parc canin

L’Île-Bizard: près de 100 000$ de moins pour l’aménagement d’un parc canin
Photo: TC Media / Keith McAuliffePhilippe Therrien fera sauver de l'argent à L'Île-Bizard pour l'aménagement du parc canin sur la rue des Bruants.

Le projet de parc à chiens sur la rue des Bruants à L’Île-Bizard estimé au départ à 121 000$ coûtera finalement autour de 25 000$ à l’arrondissement de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève, grâce à la vigilance d’un citoyen.

Le résident Philippe Therrien a communiqué à maintes reprises avec le maire Normand Marinacci avant de le rencontrer finalement pour lui mentionner que le parc canin pourrait coûter beaucoup moins cher s’il est réalisé en grande partie à l’interne.

Je suis tanné de voir gaspiller inutilement l’argent de mes taxes et je souhaitais que ma vigilance puisse faire profiter tous les citoyens», exprime Philippe Therrien.

M. Therrien a fait faire des soumissions pour le coût et l’installation d’une clôture ainsi que pour la livraison de roches avant d’arriver à un montant de près de 25 000$.

Site du futur parc à chiens sur la rue des Bruants à L'Île-Bizard.
Site du futur parc à chiens sur la rue des Bruants à L’Île-Bizard.

Le résident de L’Île-Bizard dit avoir été «emmerdant» avec l’envoi de plusieurs courriels sur le même sujet, mais son acharnement a porté fruit. Après avoir révisé le dossier, le maire a décidé que seule l’installation de la clôture sera faite par des ressources externes. Le reste sera effectué par les cols bleus. Ce contrat n’avait pas encore fait l’objet d’un appel d’offres.

«La culture à L’Île-Bizard au cours des dernières années était de tout donner à contrat, indique M. Marinacci. Après révision, on s’est rendu compte qu’on pouvait sauver de l’argent en faisant travailler nos employés au lieu d’engager des gens de l’externe.»

Le parc à chiens comprendra deux bancs avec dossier, une table à pique-nique, une fontaine d’eau, une poubelle, une clôture en plus d’une surface plane pour permettre aux chiens d’y courir librement. Ce premier parc canin sur le territoire devrait voir le jour cet été sur la rue des Bruants.

Ce projet répond à une demande citoyenne exprimée à l’automne 2013 par une centaine de résidents qui ont signé une pétition réclamant l’aménagement d’un tel enclos près de chez eux afin de faire courir leur animal en toute liberté et en toute légalité.

Articles similaires