Ouest-de-l’Île

Lac Saint-Louis: le vote à visage couvert selon vos candidats

Afin d’aborder les enjeux locaux pendant cette campagne électorale, TC Media a invité les candidats des partis présents aux débats à répondre volontairement à une question par semaine sur des sujets relatifs à votre circonscription. Leur réponse écrite en maximum 150 mots est publiée intégralement. Leur participation n’est toutefois pas obligatoire.

Cette semaine, nous leur avons demandé s’ils croyaient qu’un citoyen devrait pouvoir voter à visage couvert.

Gabriel Bernier, Bloc québécois
Tout comme le Bloc Québécois, je crois profondément que l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas négociable. Je conviens que la question du niqab, le voile intégral, ne touche directement qu’une mince partie de la population canadienne, et que cette pratique n’est pas représentative de l’islam. Par contre, je crois que le débat sur l’assermentation à visage découvert a lieu d’être : au Québec, il y a un très large consensus pour le respect de l’égalité homme-femme et de la laïcité des institutions de l’État. Au Bloc Québécois, nous n’acceptons pas que des femmes s’effacent de l’espace public pour des raisons culturelles. La cérémonie d’assermentation citoyenne ainsi que l’exercice du droit de vote, par ailleurs, sont des moments majeurs dans la vie d’un individu. Ce sont des moments où il peut prendre part aux débats collectifs. Nous croyons donc que ces exercices doivent se faire à visage découvert.

Éric Girard, Parti conservateur

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À ce sujet, le Parti conservateur est toujours resté fidèle à sa position. La majorité des Canadiens sont d’avis que les nouveaux citoyens doivent être vus et entendus lorsqu’ils prononcent le serment de citoyenneté. C’est pour cette raison que nous prendrons des mesures pour aller de l’avant avec cette exigence. Comme nous l’avons annoncé, un gouvernement conservateur réélu va réintroduire et adopter la Loi sur le serment de citoyenneté durant la nouvelle législature. En vertu de la Loi sur le serment de citoyenneté, les candidats doivent être vus et entendus quand ils prêtent serment en groupe afin de confirmer leur engagement, en tant que nouveaux citoyens, envers les lois, les valeurs et les traditions du Canada. Contrairement au Parti conservateur, les Libéraux de Justin Trudeau et le NPD de Thomas Mulcair se sont opposés à la Loi sur le serment de citoyenneté.

Francis Scarpaleggia
Francis Scarpaleggia_PhotoAu sujet du vote à visage couvert, c’est en fait le gouvernement Harper qui a décidé de continuer de permettre une telle pratique. Si une personne désire voter sans se découvrir le visage, elle pourra le faire en présentant deux pièces d’identité: une prouvant son identité, l’autre indiquant son identité et son adresse. On demandera aussi à cette personne de prêter serment. Ces exigences sont semblables à celles qui permettent à un citoyen de voter par courrier dans certaines circonstances.

Articles récents du même sujet