Ouest-de-l’Île

Sainte-Anne-de-Bellevue: depuis 25 ans une résidente distribue gratuitement des citrouilles

Photo: Rob Amyot/TC Media

Cette année marque le 25e anniversaire de ce qui est devenu une tradition d’Halloween pour tous les résidents du secteur nord de Sainte-Anne-de-Bellevue alors qu’Andrea Bourque, une résidente du quartier, a distribué samedi à ses frais une citrouille à chaque maison du coin.

Mme Bourke est contente de pouvoir donner la chance à tout le monde de célébrer la période d’Halloween, peu importe leur culture d’origine.

«Chaque saison a ses traditions. Mais ce n’est pas tout le monde qui pense d’acheter une citrouille. Il y a des gens qui viennent d’autres pays où on ne célèbre pas nécessairement l’Halloween, dit-elle. C’est juste plaisant quand les gens peuvent avoir la chance de sentir l’effervescence d’une saison tous en même temps».

Mme Bourque indique qu’une citrouille lui coûte entre 1,50$ et 2,50$ chez les fermiers qui l’approvisionnent. Son activité annuelle représente un investissement de plus de 1200$.

Le secteur nord de Sainte-Anne-de-Bellevue s’est beaucoup densifié depuis 25 ans, ce qui en est venu à compliquer la tâche de Mme Bourque. Son opération de distribution est passée de 200 citrouilles à 850 cette année. En plus de Sainte-Anne-de-Bellevue, elle distribue également à certaines résidences de Beaconsfield.

«Au début, il y avait seulement quelques maisons ici. Je faisais la livraison avec ma voiture. Maintenant, j’ai un camion à benne et je loue deux remorques aussi», rigole-t-elle.

La tâche qui requiert l’aide d’une vingtaine de personnes est une tradition attendue avec impatience pour les résidents du quartier.

«Certains m’appellent et me demandent quand se fera la livraison. Parfois, lorsque je ne livre pas à la même date que l’année précédente, des gens m’appellent pour être certains de ne pas m’avoir manqué», raconte-t-elle.

Articles récents du même sujet