Ouest-de-l’Île
17:01 8 février 2016 | mise à jour le: 8 février 2016 à 17:01 Temps de lecture: 2 minutes

Développement Pierrefonds Ouest: le projet Cap Nature méconnu des citoyens

Développement Pierrefonds Ouest: le projet Cap Nature méconnu des citoyens
Photo: Rob Amyot/TC Media

Un sondage mené auprès de 602 résidents de Pierrefonds-Roxboro à la fin de l’année dernière révèle que seulement 26 % des répondants ont déjà entendu parler du projet Cap Nature Pierrefonds Ouest qui prévoit la construction de 5500 logements dans l’arrondissement.

«C’est très choquant que seulement 26% des gens en aient entendu parler. Je crois que l’arrondissement a la responsabilité d’informer les citoyens avant d’en arriver à prendre une décision, indique la porte-parole du groupe Sauvons l’Anse à l’Orme, Sue Stacho. Je pense que les résidents ont besoin de plus de temps pour absorber cette information plutôt que de juste en apprendre plus lors d’une consultation publique».

Le maire de l’arrondissement, Dimitrios (Jim) Beis, n’est pas surpris qu’un si faible pourcentage de répondants soit au courant du projet étant donné que les promoteurs n’ont pas encore présenté de version finale du plan de développement à l’administration.

«Les gens ne peuvent pas connaître un projet qui n’est même pas présenté encore. Quand le projet va être déposé, les gens vont être informés lors d’une consultation publique. Les gens auront l’opportunité d’apprendre c’est quoi le projet et y aller de leurs commentaires», affirme M. Beis.

Ce dernier a d’ailleurs mentionné à TC Media en entrevue que comme le projet Cap Nature est un projet immobilier privé, ce n’est pas la responsabilité de l’arrondissement d’informer le public.

«Avant tout, ce n’est pas notre responsabilité d’informer les gens. Nous ne sommes pas les promoteurs. Ce sont eux qui veulent construire», avance-t-il.

Selon le maire, les promoteurs finaliseraient actuellement les détails du projet avant de le présenter à l’arrondissement. On ignore pour le moment quand aura lieu la consultation publique.

Le sondage téléphonique a été mené du 18 novembre au 3 décembre 2015 auprès de personnes âgées de 18 ans et plus.

Articles similaires