Outremont & Mont-Royal

Des tours guidés pour découvrir l’histoire 2SLGBTQ+

Le National, ancien cinéma gay aujourd’hui salle de spectacle. Photo: Lila Maitre/Métro Média

Il est toujours possible de découvrir l’histoire de Montréal différemment. La compagnie de guides Spade & Palacio, en partenariat avec Fierté Montréal et les Archives gaies du Québec, propose jusqu’au milieu de l’automne des visites guidées – à pied, à vélo ou en autocar – des bâtiments historiques de la communauté 2SLGBTQ+.

L’histoire de la communauté 2SLGBTQ+ à Montréal est plus vaste que ce qu’on aurait pu imaginer. Voilà le constat qui traverse l’esprit lorsqu’on participe à l’une des visites gratuites, financées par la Ville de Montréal et proposées par la compagnie Spade & Palacio.

«C’est Fierté Montréal qui a eu cette idée, ainsi que celle de mettre des bornes informatives. On travaillait déjà avec eux comme agence touristique, donc ils nous ont demandé d’animer ces visites», explique le fondateur de Spade & Palacio, Danny Pavlopoulos. «Il y a trois guides qui font ces visites […] ils sont spécialisés dans tout ce qui est 2SLGBTQ+».

Le parcours à pied dure deux heures et se déroule dans le Village. Les visiteurs découvrent des lieux culturels emblématiques comme Le National. À l’origine un théâtre, le bâtiment est devenu un cinéma gai à partir des années 1980. Aujourd’hui, l’espace propose une variété de concerts et de spectacles.

Le monde de la nuit comporte aussi des bâtiments qui ont marqué l’histoire de la communauté 2SLGBTQ+. On ne peut passer à côté de la Station Postale C, cet ancien bureau de poste reconverti plusieurs fois en boîte de nuit. Entre 1992 et 1996, l’espace abritait le club KOX/Katacombes, qui a connu une violente opération policière en 1994, ce qui a entraîné des protestations dans la communauté gaie. Aujourd’hui, c’est la boîte de nuit Apollon qui occupe les lieux.

Les parcours à vélo et en autocar proposent une visite plus étendue. Le trajet part plutôt du centre-ville de Montréal, dans lequel se trouvent plusieurs bâtiments emblématiques de la communauté 2SLGBTQ+. «C’est le fun de sortir du Village, l’histoire 2SLGBTQ[VM1] +, elle est partout en ville», assure le guide Christian Robert, qui anime quelques-unes des visites.

Histoire et société

«[L’histoire de la communauté 2SLGBTQ+] on ne la connaît pas, on ne l’enseigne pas», se désole Christian Robert. Pendant la visite, il accompagne sa présentation d’images d’archives qui montrent des événements ou des personnages importants de la communauté.

L’histoire de certains bâtiments et d’autres lieux fait rejaillir des thèmes sociaux qui ont remué la communauté, et qui continuent d’être d’actualité. On parle de protestations face à des actes homophobes, du sida et des organismes communautaires. En tout temps, les participants sont invités à partager des souvenirs ou des connaissances.

On s’étonne de découvrir, lors de la visite, un espace religieux. L’église Saint-Pierre-Apôtre située près du village est une église ouverte, c’est-à-dire qu’elle accueille les membres de la communauté 2SLGBTQ+. L’intérieur de l’église est illuminé des couleurs du drapeau gai. Les visites à pied et à vélo se termineront en octobre, tandis que celle en autocar sera offerte jusqu’au mois de novembre.

Articles récents du même sujet