Outremont & Mont-Royal

8M$ pour agrandir l’école Saint-Clément Ouest

Photo: Vanessa Limoges /TC Media

Dès la rentrée 2017-2018, l’école Saint-Clément Ouest, désormais connue sous le nom de l’ESCO, pourra accueillir près de 200 jeunes de plus entre ses murs grâce à l’ajout de huit locaux ainsi que d’un gymnase.

C’est avec un montant de 8 737 041$ investi par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, que la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) pourra réaliser son projet d’agrandissement.

Les travaux qui débuteront au printemps seront terminés pour la prochaine rentrée scolaire.

«Ce projet nous tenait à cœur et je suis très heureux de voir qu’il a finalement été accepté par le ministère de l’Éducation », a lancé le ministre et député de Mont-Royal, Pierre Arcand, devant la présidente de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, Diane Lamarche-Venne, le directeur de l’école Saint-Clément Ouest, Sylvain Binette, ainsi que le maire de Ville de Mont-Royal, Philippe Roy.

Un territoire qui se densifie
Le directeur de l’école, Sylvain Binette, souligne que 20 jeunes de plus qu’à l’habitude ont été admis cette année puisque la demande était trop forte.

«Nous avons dû créer une cinquième classe de préscolaire et réorganiser nos locaux puisque nous n’avions pas l’espace pour aller chercher cette classe supplémentaire», explique-t-il.

Le directeur de ressources matérielles à la CSMB, Ayaz Poundja, explique que le développement résidentiel dans le secteur, l’immigration et les naissances ont poussé la CSMB à entamer des démarches auprès du gouvernement du Québec, il y a de cela deux ans.

Le ministre et député de Mont-Royal, Pierre Arcand, lors de la conférence qui s’est tenue à l’école Saint-Clément Ouest lundi.

Le ministre Pierre Arcand qui siège à Mont-Royal depuis neuf ans considère qu’il a été témoin de ces changements. «Inutile de dire que ce projet était devenu nécessaire. Étant député dans la circonscription depuis 2007, j’ai pu voir [lors de différents évènements] qu’il y avait de plus en plus de familles à Ville de Mont-Royal.»

L’école de l’avenue Mitchell a également été choisie puisque son terrain permettait un tel agrandissement.

Un agrandissement pour tous
Pour Mme Lamarche-Venne ce projet doit rayonner au maximum dans la communauté. «J’espère que le gymnase sera aussi utilisé par la ville, pour les citoyens, en dehors des heures de classe.»

Bien que la ville emprunte déjà les installations des écoles Mont-Royal et Pierre-Laporte, pour que les citoyens puissent y pratiquer différents loisirs, le maire de VMR, Philippe Roy, précise qu’un emplacement de plus est nécessaire. Il a confirmé qu’il serait «sûrement intéressé à utiliser ce gymnase si l’école le rend disponible».

Mme Lamarche-Venne a précisé que la commission scolaire profiterait de l’agrandissement pour réaliser des travaux sur le bâtiment déjà existant et que ces travaux n’entraveraient pas les cours.

Pour l’instant la division des locaux n’a pas encore été définie.

Ce projet s’inscrit dans le plan québécois des infrastructures 2015-2025, assorti d’une envelopper budgétaire de plus de 400 M$, qui permettra aux commissions scolaires francophones et anglophones de réaliser 50 projets de construction, d’agrandissement d’écoles et d’acquisition de bâtiments ou de matériel au Québec.

Articles récents du même sujet