Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
17:40 5 mars 2021 | mise à jour le: 8 mars 2021 à 17:45 temps de lecture: 3 minutes

Église Saint-Enfant-Jésus : Québec sera à l’écoute

Église Saint-Enfant-Jésus : Québec sera à l’écoute
Photo: Coralie Hodgson/Métro MédiaL'église Saint-Enfant-Jésus.

La députée provinciale Chantal Rouleau souhaite ajouter sa voix à la discussion portant sur l’avenir de l’église Saint-Enfant-Jésus.

En entrevue avec l’Avenir de l’Est, Mme Rouleau a affirmé avoir «un grand intérêt à ce que [son] gouvernement soit impliqué dans la réflexion sur l’avenir de ce site patrimonial religieux». Elle a ajouté «être en lien» avec la ministre de la Culture dans ce dossier.

«Il faut savoir d’abord si l’évêché veut se départir de ce bâtiment», précise-t-elle.

Le cas échéant, la députée appuierait des projets s’arrimant avec les efforts en marche pour revitaliser le Vieux Pointe-aux-Trembles. Elle donne en exemple la reconversion de l’ancien couvent des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame en maison du citoyen et les projets de la Société de développement Angus (SDA).

«On veut connaître l’intérêt de ceux qui veulent faire cette acquisition, et les projets qui peuvent être mis en place.  […] Ça ne peut pas être seulement des vœux pieux. Il faut que ce soit une organisation bien structurée qui dépose un projet.»

Elle ajoute que pour elle, il «n’est pas question de transformer ça en condos».

En novembre dernier, le curé de la paroisse St-Enfant-Jésus a annoncé son désir de se départir de l’église du même nom. La mairesse Caroline Bourgeois s’était opposée à faire tout changement de zonage qui en permettrait la vente pour des projets immobiliers.

Des discussions à ce sujet se sont tenues récemment entre l’arrondissement RDP-PAT, des représentants de l’archevêché, la paroisse et la SDA.

Des programmes pour conserver l’immeuble

Interpellé sur son rôle dans le dossier, le ministère de la Culture et des Communications affirme par courriel qu’il «peut accompagner les propriétaires du bien dans leur recherche d’une solution pour la conservation de cet immeuble».

Il ajoute que l’église St-Enfant-Jésus est admissible au Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

Aucune demande n’a cependant été déposée depuis 10 ans dans le cadre de ce programme.

Un comité prendra forme sous peu

Des membres d’organismes communautaires du secteur souhaitent également s’exprimer sur le futur de l’église.

L’idée de former un comité pour valoriser l’église et son presbytère a été mise de l’avant lors d’une rencontre de la Table de développement social de PAT-ME en février.

« Nous travaillons avec notre mairesse Caroline Bourgeois et d’autres acteurs sociaux du quartier pour promouvoir une transition vers des usages qui bénéficieront l’ensemble des Pointelières et des Pointeliers. Une mobilisation est prévue pour évaluer les différentes options de valorisation», indique Jean-Philippe Labre, responsable des communications au CDC de la Pointe – région est de Montréal.

Articles similaires