Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Trois questions à Caroline Bourgeois, mairesse sortante de Projet Montréal

Caroline Bourgeois se présente pour un second mandat à la mairie. Photo: Coralie Hodgson/Métro Média

Le journal Métro s’est entretenu avec les trois principaux candidats à la mairie de Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles. Dans ce dernier droit de la campagne, en route vers les élections municipales, le journal les a questionnés sur les enjeux majeurs qui concernent l’arrondissement. On s’entretient aujourd’hui avec Caroline Bourgeois.

Le transport collectif est un élément important de votre programme. Quels sont vos engagements dans les dossiers du REM de l’Est et de la navette fluviale?

CAROLINE BOURGEOIS: À Pointe-aux-Trembles, c’est de voir de quelle manière les aménagements du REM vont s’intégrer sur la rue Sherbrooke.

On ne peut pas appeler ainsi le REM de l’Est si on n’inclut pas Rivière-des-Prairies. On fait face à une population qui peine à se déplacer, avec un taux de motorisation extrêmement élevé, d’où l’importance d’entretenir un discours très positif envers le transport collectif, de prendre des actions, et de travailler avec des partenaires en transport. Dès le mois suivant l’obtention des détails sur le projet de REM de l’Est, j’ai déposé une motion au conseil d’arrondissement pour qu’on se mobilise pour avoir le REM à RDP.

Concernant la navette fluviale, la position prise par le conseil d’arrondissement est très claire. On est à l’heure de pérenniser le projet. Maintenant, il s’agit de travailler avec les fournisseurs de service pour augmenter la desserte en matière d’horaires et de durée du service.

Les fusillades préoccupent à RDP. Dans ce contexte, comment défendez-vous votre bilan en tant que mairesse et à titre de responsable de la sécurité publique au comité exécutif? Que proposez-vous?

CAROLINE BOURGEOIS: On a créé des équipes d’enquête pour la lutte au trafic d’armes, la lutte aux groupes criminalisés, et la lutte contre les crimes avec arme à feu. Il faut que ces ressources-là puissent être financées de façon périodique pour qu’elles puissent faire leurs enquêtes.

Et on voit que ça donne des résultats. Il y a eu récemment cette arrestation, à la suite du triple meurtre survenu à RDP. Plusieurs centaines d’armes ont été perquisitionnées, dont certaines dans notre arrondissement.

Mais la prévention, ça passe aussi par le soutien aux organismes communautaires. Montréal veut assurer 5 millions par année pour la prévention de la violence auprès des jeunes. Je veux m’asseoir à la table avec les partenaires du quartier, dont le milieu corporatif, pour voir comment on peut créer un espace jeunesse à Rivière-des-Prairies.

L’environnement est la thématique ayant le plus de propositions dans votre programme électoral. Que proposez-vous?

CAROLINE BOURGEOIS: On veut miser sur nos espaces verts, agrandir notamment le parc nature de la Pointe-aux-Prairies par la création du grand parc de l’Est. Il s’agit aussi de créer des liens avec différents espaces, notamment avec l’île Sainte-Thérèse.

On veut finalement relier le fleuve à la rivière, créer des corridors verts qui permettent de relier nos différents espaces verts et bleus. On veut utiliser des friches pour l’agriculture urbaine. On caresse l’objectif de planter 7500 arbres au cours des 5 prochaines années.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet