Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Un jeune cadet de Pointe-aux-Trembles s’illustre à Bagotville

Photo: Gracieuseté, René Duguay

Le cadet Fedgi Dony Gaspard s’est récemment démarqué en étant nommé adjudant de première classe du Centre d’entraînement des cadets de Bagotville.

Fedgi Dony Gaspard a été nommé adjudant de première classe le 25 juin, ce qui fait de lui le chef de 190 cadets et de 55 cadets-cadres participant à l’un des cours d’une durée de deux à six semaines se tenant à Saguenay jusqu’au 12 août.

Membre de l’Escadron des cadets de l’Aviation royale du Canada (ECARC) 4 de Maisonneuve depuis six ans, le jeune de 18 ans prend au sérieux ses nouvelles tâches, qui consistent à s’occuper de «tout ce qui est tenue, discipline, entraînement», à organiser des activités et à s’occuper des parades, explique-t-il par téléphone depuis Bagotville.

Être adjudant de première classe amène aussi plusieurs défis. Cela demande par exemple de gérer de nombreux conflits et de «rester alerte à chaque situation», raconte celui qui a reçu la médaille de cadet de l’Ordre de Saint-Georges l’été dernier.

Pour le lieutenant de vaisseau et représentant des affaires publiques de l’unité, Christophe Stevenson, le jeune homme «travaillant» et «très méritant » était le candidat tout indiqué pour relever ce défi, malgré la «bonne compétition».

Des parents qui l’ont poussé à l’excellence

Né à Haïti, Fedgi est arrivé au Canada en 2008. Le résident de Pointe-aux-Trembles attribue d’ailleurs son mérite à ses parents, qui l’ont inspiré en travaillant «plus fort que les autres» pour trouver leur place dans la société en tant qu’immigrants.

Depuis le primaire, mes parents cherchent l’excellence de moi. […] Et c’est encore un message [que ma mère] passe aujourd’hui à ma petite sœur: d’aller plus loin que ce qu’on nous demande.

Fedgi Dony Gaspard

L’étudiant en sciences de la nature au collège de Maisonneuve s’implique bénévolement au sein du service «SOS français» de son cégep, lequel vise à aider les étudiants à améliorer la qualité de leur français.

Un altruisme qui se reflète aussi dans son rêve d’étudier en recherche médicale afin de trouver des solutions à diverses maladies.

À plus court terme, ses objectifs sont simples: «[S]’assurer que les cadets ont bien reçu le cours, se sont amusés» et qu’aucun d’entre eux ne se blesse d’ici à la fin du camp d’entraînement. Il souhaite aussi les voir avancer, et même, à terme, occuper le poste qu’il occupe présentement.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet