Rivière-des-Prairies
18:12 21 avril 2020 | mise à jour le: 21 avril 2020 à 18:12 temps de lecture: 3 minutes

Des milliers de visières de protection pour les travailleurs de l’alimentation

Des milliers de visières de protection pour les travailleurs de l’alimentation
Photo: Clara Loiseau / Métro Média

Une compagnie montréalaise implantée dans Rivière-des-Prairies et spécialisée dans la fabrication de présentoirs commerciaux se lance dans la production de visières de protection, notamment pour les employés des grandes chaînes alimentaires.

Après avoir produit plus de 20 000 panneaux destinés à protéger les caissiers travaillant pour Pharmaprix, Walmart, Canadian Tire et Loblaws, l’entreprise IVC s’est lancé dans la confection de visières.

Celles-ci permettent de protéger les yeux, la peau et la bouche des gouttelettes émises en parlant, par exemple.

«On est capable d’en faire environ 3000 par jour. En ce moment, on travaille pour en fabriquer encore plus, soit 5000 par jour», explique Josy Vardaro, directrice stratégique de la compagnie.

De nombreuses sociétés locales comme des boucheries ou des restaurants qui ont des services à emporter ont déjà passé des commandes.

Selon Éric Chalut, directeur Culture et performance à IVC, plusieurs magasins alimentaires sont actuellement en train de réaliser des tests avec ces équipements.

Ils s’attendent donc à recevoir de nombreuses commandes d’ici quelques semaines.

Protéger les travailleurs

Depuis plusieurs semaines, les épiceries, pharmacies, dépanneurs mettent en place des mesures pour sécuriser les travailleurs de leurs magasins. En plus d’installer des stations de lavages de main aux entrées de leurs établissements, ce sont notamment des panneaux en plexiglas qui avaient été placés aux caisses.

Le géant de l’alimentation Métro prévoit «déployer [les visières] dans les prochains jours et dans tous ses magasins», explique Roxane Larouche, responsable des communications au syndicat Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC). Elle affirme que les commandes ont été passées pour que tous les employés de la firme puissent porter cet équipement.

Ces visières sont lavables et éviteraient de jeter près de six millions de masques à usage unique en seulement un mois rien que pour la chaîne Métro, indique Mme Larouche.

Respecter les mesures en place

Tout comme le port du masque, ces visières de protection offriraient un plus grand sentiment de sécurité aux employés de première ligne, indique Mme Larouche.

«Mais il ne faut pas mettre de côté les autres mesures d’hygiène. Comme les règles de distanciation ou le lavage des mains», explique-t-elle. Autant du côté des travailleurs que du côté de la clientèle des magasins essentiels.

Alors que Québec envisage de changer de position sur le port du masque par la population, Roxane Larouche estime qu’il va falloir faire de l’éducation pour que les citoyens respectent les protocoles pour disposer et retirer un masque.

Selon elle, certains clients ont déjà du mal à suivre les règles comme le respect des sens uniques dans les allées.

«Le plus important pour protéger les citoyens et les employés, c’est vraiment la distanciation et surtout éviter le plus possible les contacts avec les produits», indique-t-elle.

Articles similaires