Rivière-des-Prairies
16:34 16 juillet 2020 | mise à jour le: 16 juillet 2020 à 17:27 temps de lecture: 2 minutes

Des feux d’artifice troublent la quiétude à Rivière-des-Prairies

Des feux d’artifice troublent la quiétude à Rivière-des-Prairies
Photo: Josie Desmarais/Archives Métro MédiaLes feux d’artifice utilisant de la pyrotechnie doivent être préalablement autorisés par le Service de sécurité incendie de Montréal.

Des résidents de Rivière-des-Prairies se plaignent de feux d’artifice lancés tard le soir dans plusieurs parcs bordant la rivière depuis deux ou trois semaines.

Depuis fin juin, le scénario se répète presque chaque soir, parfois vers 23h, mais aussi parfois aussi tard que minuit ou 1h30 du matin. «C’est tellement fort que quand ça commence, mon petit chien se met à japper», témoigne Sabrina, qui habite à quelques rues du parc Conrad-Poirier, à proximité du boulevard Perras.

«Parfois je les entends d’un peu plus proche, parfois de loin», poursuit-elle, en mentionnant ne pas savoir d’où ils proviennent. Elle affirme ne pas avoir eu ce problème avant cet été.

Parfois, c’est trois fois dans une même soirée. Ce n’est pas normal. – Sabrina, résidente de Rivière-des-Prairies.

À quelques rues de là, sur le boulevard Gouin Est, John est lui-aussi importuné presque quotidiennement par les feux d’artifice, qui le réveillent ainsi que ses enfants. «Beaucoup de familles aux alentours ont de jeunes enfants et c’est vraiment fort», dit-il.

Lorsqu’il se promène dans les alentours, il remarque des résidus de pyrotechnie sur le sol.

Le SPVM se dit vigilant

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) confirme dans un courriel avoir reçu des appels en lien avec des feux d’artifice déclenchés durant la nuit au cours des dernières semaines.

«Les agents demeurent vigilants à ce sujet», est-il indiqué dans le courriel.

Le SPVM invite tout citoyen qui aurait des informations concernant ces feux d’artifice à se présenter à son poste de quartier.

Même si le comptoir de quartier ferme à 19h, les policiers effectuent des patrouilles durant la nuit, assure-t-on.

En vertu de la réglementation en vigueur, tous les feux d’artifice utilisant de la pyrotechnie doivent être préalablement autorisés par le Service de sécurité incendie de Montréal.

Deux fusillades ont par ailleurs eu lieu dans la soirée du 14 juillet. La mairesse de l’arrondissement, Caroline Bourgeois, a indiqué que la présence policière serait accrue dans le secteur.

Articles similaires