Rivière-des-Prairies
16:54 13 novembre 2020 | mise à jour le: 16 novembre 2020 à 15:35 temps de lecture: 2 minutes

Sanimax: des citoyens rencontrent Chantal Rouleau

Sanimax: des citoyens rencontrent Chantal Rouleau
Photo: Archives

Des citoyens préoccupés par les odeurs dégagées par l’usine d’équarrissage Sanimax ont rencontré vendredi l’ex-mairesse de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, désormais députée caquiste de Pointe-aux-Trembles, ministre déléguée aux Transports et responsable de la métropole.

Le comité de quatre citoyens et le cabinet de Mme Rouleau n’ont pas voulu dévoiler le contenu de la rencontre Zoom, qualifiée de «privée».

Theo Vecera, représentant du comité SOS Sanimax, a toutefois affirmé que les échanges avaient été «productifs». Il souligne qu’il s’agit de la première rencontre du comité avec Mme Rouleau depuis qu’elle est députée provinciale.

L’usine de récupération de viandes et de sous-produits d’animaux dégage des odeurs nauséabondes même en automne, selon M. Vecera «Ce  n’est pas juste un problème l’été», a-t-il dit.

Plusieurs citoyens se sont d’ailleurs plaints de mauvaises odeurs pendant le redoux du début du mois de novembre.

«On a encore des odeurs, ce n’est pas juste un problème l’été.» – Theo Vecera, comité citoyen SOS Sanimax

Un dossier suivi de près

L’attaché politique de Chandal Rouleau, Guy Boutin, a affirmé après la rencontre que la ministre «suivait ce dossier de très près».

Il a souligné qu’il participait, au nom de la députée, aux rencontres du comité citoyen mis en place par l’entreprise cet été.

Le comité composé d’élus et de citoyens mis en place par Sanimax avait toutefois été accueilli avec scepticisme par des citoyens engagés dans le dossier depuis plusieurs années.

Ils avaient qualifié ce nouveau comité d’exercice de relations publiques. Ils réclament plutôt des actions concrètes de la part de l’entreprise pour mettre fin aux odeurs nauséabondes dégagées par l’usine dans le quartier.

Le comité SOS Sanimax rencontrera également la mairesse de RDP– PAT, le 20 novembre, pour lui faire part de ses préoccupations.

Caroline Bourgeois s’est dite «toujours ouverte» à rencontrer les citoyens à propos de ce dossier «majeur» dans le quartier.

 

Articles similaires