Rivière-des-Prairies
18:06 13 janvier 2021 | mise à jour le: 13 janvier 2021 à 18:06 temps de lecture: 3 minutes

Une nouvelle brigade COVID-19 dans RDP

Une nouvelle brigade COVID-19 dans RDP
Photo: Gracieuseté/1,2,3 Go!Les agents font du porte-à-porte en duo et se distinguent par leur veste orangée.

Une nouvelle brigade COVID-19 prend forme dans Rivière-des-Prairies. En plus de distribuer masques et désinfectant, ses agents sondent les citoyens du quartier pour savoir comment ils se portent en ces temps difficiles.

Depuis décembre, des agents sillonnent le quartier avec un questionnaire.

«On veut savoir comment les citoyens se portent. On veut savoir comment ils vivent la COVID», lance d’entrée de jeu Sonia Longpré-Marcoux, agente de développement àl’initiative 1,2,3 Go!.

Les agents distribuent du même coup masques et gel désinfectant. Ils renseignent aussi les résidents sur les services offerts dans le quartier, un complément à la ligne d’écoute et de référencement mise en place par l’organisme Prévention Pointe-de-l’Île.

«C’est une double façon de donner du soutien et de référer des gens aux organismes», explique Mme Longpré-Marcoux.

Des jeunes mis à contribution

:Les agents font du porte-à-porte en duo, certains de jour, d’autres le soir et la fin de semaine.

Parmi la douzaine d’agents, une petite équipe est formée de cinq jeunes de 20 à 29 ans encadrés par le Carrefour jeunesse emploi.

«On fait de l’accompagnement psychosocial et on sert de passerelle avec 1,2,3 Go!», souligne Mamina Aïdara, chargé de projet au CJE.

Deux intervenants de Prévention Pointe-de-l’Île s’ajouteront éventuellement à l’équipe, également formée d’employés de 1,2,3 Go rappelés au travail.

De l’aide alimentaire aux trousses d’isolement

Le projet est déployé par la cellule de crise mise en place par les organismes dans la foulée de la pandémie au printemps.

L’aide alimentaire d’urgence avait été l’une des priorités identifiées à l’époque, alors que plusieurs citoyens du quartier avaient perdu leur emploi.

Le centre de distribution mis sur pied au centre récréatif a pris fin en septembre, mais les banques alimentaires du quartier ont pris le relais et assurent désormais la livraison.

La cellule de crise du quartier reste par ailleurs à pied d’œuvre.

Des trousses d’isolement sont distribuées aux citoyens testés positifs à la COVID-19 ou qui doivent se mettre en quarantaine pour d’autres raisons, parce qu’un membre de la famille est atteint, par exemple.

«On vise les gens qui n’ont pas de réseau de soutien pour faire les achats ou passer des commandes en ligne», souligne Sonia Longpré-Marcoux.

Les trousses contiennent des produits de nettoyages et des produits de santé. Leur contenu varie selon les besoins des familles.

L’organisme offre également à ceux qui en ont besoin de payer les frais de taxis pour se faire dépister ou pour avoir des soins de santé.

Articles similaires