Rivière-des-Prairies

150 nouveaux dos d’ânes promis par Projet Montréal

De nouveaux dos d’ânes promis par Projet Montréal. Photo: Archives, Métro Média

Projet Montréal entend poursuivre sa politique de sécurisation des rues à Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles pour les quatre prochaines années.

L’équipe de l’actuelle mairesse Caroline Bourgeois entend bien continuer le travail entrepris depuis son élection et ainsi accentuer les initiatives en matière de sécurisation.

« Nos rues ne sont pas des pistes de course et les gens sont ravis de voir qu’enfin, une administration agit sur ce problème pour sécuriser des quartiers entiers. Ce n’est qu’un début. Nous souhaitons en installer 150 de plus en 2022 seulement », affirme Caroline Bourgeois.

Le parti n’hésite pas à comparer son bilan à celui de l’administration adverse, dirigée par Christine Black chez son voisin de Montréal-Nord, faisant ainsi référence au maigre bilan de quatre dos d’ânes provisoires installés en quatre ans.

En 2020 à RDP-PAT, ce ne sont pas moins de 150 dos d’ânes qui sont sortis de terre afin de sécuriser les alentours des écoles, mais aussi réduire la vitesse sur certains axes routiers qui sont très achalandés. S’ajoutent à cela des afficheurs de réduction de vitesse et des aménagements de saillies de trottoirs.

Le boulevard Gouin Est, plus connu sous le nom de « Projet poussette », représente aussi un autre enjeu d’importance si l’équipe de Projet Montréal est à nouveau à la tête de la mairie de RDP-PAT. Au programme : enfouissement des fils et création de trottoirs par tronçon.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet