Rivière-des-Prairies

Amy El-Zammar, un exemple de réussite pour le centre jeunesse Don Bosco

Amy El-Zammar, Directrice adjointe Centre Jeunesse Don Bosco RDP
Amy El-Zammar, Directrice adjointe des programmes du Centre Jeunesse Don Bosco de RDP Photo: Yohann Goyat, L'informateur

Amy El-Zammar a passé toute son enfance dans les camps d’été du Centre jeunesse Don Bosco de Rivière-des-Prairies. Aujourd’hui âgée de 36 ans, elle occupe depuis peu le poste de directrice adjointe des programmes du centre.

«Le centre Don Bosco, c’est toute ma vie», raconte la jeune mère de famille. À l’âge de six ans, elle fréquente déjà le centre jeunesse pour passer le temps et faire des rencontres avec d’autres jeunes de son quartier. «Un espace sécuritaire et familial», décrit-elle.

Les années passent et les étés se ressemblent. Amy passera la majeure partie de son temps dans les camps d’été, qu’elle qualifie de «grande famille» et «d’expérience incroyable».

Mais toute bonne chose a une fin. À l’âge de 13 ans, Amy est «trop jeune pour travailler et trop vieille pour les camps d’été». «J’étais en larme quand j’ai su la nouvelle», se rappelle-t-elle.

Mais qu’à cela ne tienne, elle arrive à décrocher un poste de volontaire pour s’occuper des plus jeunes qu’elle.

Plus tard, elle vivra son adolescence entre le cégep, l’université et le centre jeunesse Don Bosco, qu’elle ne peut désormais plus quitter, son sentiment d’appartenance à la grande famille Don Bosco étant trop fort.

Boucler la boucle

Sa vie de famille et son futur travail en communication l’amènent éventuellement à déménager dans le quartier de Rosemont–La Petite-Patrie. Elle y vivra neuf ans avant de revenir s’installer à Rivière-des-Prairies.

Puis, ses deux jeunes enfants et la pandémie ont quelque peu chamboulé sa vie. Un «déclic», dit-elle. Le moment de repenser à soi, à son bien-être psychologique et à son avenir professionnel.

Comme la vie fait bien les choses, elle se voit alors offrir le poste d’assistante de direction du YLC. «La boucle est alors bouclée», raconte-t-elle.

«La seule place où je me sentais moi-même était au sein de ce centre jeunesse», explique la nouvelle directrice adjointe.

Mettre son expérience de vie à profit

Amy El-Zammar dirige les principaux programmes du centre jeunesse, dont l’aide aux devoirs, le basket-ball, le hockey, le Girls Club, le Boys Club et bien d’autres.

Mais la nouvelle directrice adjointe veut aussi mettre à profit son expérience. Elle souhaite piloter un programme qui permettrait aux jeunes mamans de se retrouver pendant leurs congés de maternité.

Si l’objectif premier du centre jeunesse est de former des jeunes leaders, le parcours de Mme El-Zammar est une fierté pour la direction du YLC Don Bosco.


Nommé «Blue Monday», le 3e lundi de janvier serait la journée la plus déprimante de l’année, selon une légende urbaine. Chez Métro, nous avons plutôt décidé d’en faire une journée de nouvelles positives. Bonne lecture, donc, et bonne journée!

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet