Rosemont
18:24 11 juin 2020 | mise à jour le: 11 juin 2020 à 18:30 temps de lecture: 3 minutes

La Ville octroie 3,4 M$ pour des logements sociaux dans l’écoquartier Angus

La Ville octroie 3,4 M$ pour des logements sociaux dans l’écoquartier Angus
Photo: Archives TC MediaL'écoquartier Angus

Suivant toujours sa stratégie de développement de logements sociaux, la Ville de Montréal versera une subvention de 3,4 M$ aux Habitations communautaires Loggia.

Le projet qui s’intégrera à l’écoquartier du Technopole Angus va dans le sens du règlement surnommé le 20-20-20. Règlement selon lequel les projets immobiliers doivent compter au moins 20% de logements sociaux.

Géré par les Habitations communautaires Loggia et développé par le groupe de ressources techniques Bâtir son quartier, ce projet immobilier devrait compter 79 logements sociaux. Les logements seront répartis dans des immeubles de 4 à 6 étages.

«Il s’agit de logements locatifs destinés au familles ou aux petits ménages qui ont ont des revenus faible ou moyens. Une partie de ces ménages pourront d’ailleurs bénéficier d’une subvention au loyer dans le cadre du programme AccèsLogis», explique Yann Omer-Kassin, agent de développement chez Bâtir son quartier.

La Ville semble donc poursuivre ses efforts pour construire des logements sociaux et abordables dans l’arrondissement de Rosemont─La Petite-Patrie qui connaît une pénurie. La semaine dernière, elle annonçait l’achat d’un terrain dans le secteur d’Angus où un organisme communautaire construira 45 logements de ce type.

«Avec un bassin de 14 350 ménages locataires sous le seuil de faible revenu consacrant plus de 30% de leur revenu aux frais de logement, ce projet inspirant est plus que bienvenue dans Rosemont─La Petite-Patrie», a déclaré Robert Beaudry, le responsable de la gestion et planification immobilière, de l’habitation, des grands parcs et du parc Jean-Drapeau, qui annonçait ce matin l’aide octroyée par la Ville.

PL 61 et logements sociaux

M. Omer-Kassin se dit très satisfait de l’aide obtenue auprès de la Ville. Toutefois, il rappelle que le gouvernement québécois devra prendre des mesures pour faire face à la crise du logement accentuée par la crise sanitaire.

Il déplore que Québec n’ait inclus aucun projet de logement social dans le projet de loi 61 pour son plan de relance économique.

«Même la Chambre de commerce de Montréal a demandé au gouvernement d’inclure le logement communautaire dans son plan de relance. C’est un secteur qui crée de l’emploi. La santé d’une grande partie de la population en dépend aussi», souligne l’agent de développement.

Articles similaires