Rosemont
17:51 9 décembre 2020 | mise à jour le: 9 décembre 2020 à 17:52 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: des résultats prometteurs pour éviter les symptômes graves

COVID-19: des résultats prometteurs pour éviter les symptômes graves
Photo: iStockLa colchicine est un anti-inflammatoire connu.

Plusieurs études menées à l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM), dont l’étude ColCorona, semblent confirmer les vertus de la colchicine pour faire face au syndrome de détresse respiratoire aigüe pouvant être provoqué par la COVID-19. S’il s’avère efficace, ce traitement pourrait même être administré à domicile.

Lancée au mois de mars par l’ICM, l’étude ColCorona vise à déterminer l’efficacité de la colchicine dans la prévention de complications pulmonaires chez les patients atteints de la COVID-19.

Bien qu’elle ne soit pas encore tout à fait terminée, l’étude progresse de manière encourageante. Le Dr Jean-Claude Tardif, chargé du projet, espère qu’elle pourra se terminer dans les prochaines semaines. Les résultats définitifs pourraient ainsi être rendus publics en janvier 2021.

«Le comité indépendant de surveillance des données nous a recommandé de poursuivre l’étude. C’est une autre étape de passée et c’est très encourageant. Il faut bien sûr rester prudent, mais je suis absolument optimiste quant aux résultats», souligne le Dr Tardif.

Selon lui, si le traitement s’avère performant, il pourrait être appliqué à domicile pour prévenir les complications pulmonaires pour les patients infectés par la COVID-19.

Des résultats positifs

Une autre étude de l’ICM, menée cette fois-ci sur des rats en laboratoire, a conclu que la colchicine réduisait fortement les risques de complications pulmonaires telles que le syndrome de détresse respiratoire aigüe.

D’après les données précliniques publiées dans la revue scientifique Public Library of Science ONE, le médicament permettait de réduire la zone de dommages pulmonaires de 61%. La colchicine s’est aussi montrée efficace pour réduire les œdèmes pulmonaires et améliorer l’oxygénation des poumons.

«Les résultats sont vraiment impressionnants et viennent appuyer la pertinence de l’étude ColCorona. Nous espérons que les résultats seront tout aussi positifs sur l’humain», souligne le Dr Tardif.

La colchicine est un médicament déjà commercialisé pour le traitement de la goutte, disponible à faible coût et dont les effets secondaires peu importants sont déjà connus. Tous ces facteurs en feraient un traitement préventif idéal selon le Dr Tardif.

«Si les résultats de l’étude confirment ses vertus, je serais d’avis de prescrire la colchicine à tous les patients atteints de la COVID ou à un maximum d’entre eux. Cela aurait un effet positif immédiat sur le nombre d’hospitalisations», explique-t-il.

Coûtant moins d’un dollar par jour, la colchicine pourrait aussi être une option moins dispendieuse que le vaccin, en particulier pour les pays les moins riches.

Articles similaires