Rosemont
16:09 22 janvier 2021 | mise à jour le: 22 janvier 2021 à 16:14 temps de lecture: 3 minutes

La Boîte à vins: faire rayonner les vins d’ici

La Boîte à vins: faire rayonner les vins d’ici
Photo: Gracieuseté / La Boîte à vinsLouis-Philippe Mercier, sommelier et copropriétaire de La Boîte à vins.

Tout juste installée au coin de la rue Dandurand et de la 16e avenue, La Boîte à vins semble déjà créer l’engouement. Son but: faire découvrir les vins québécois en travaillant main dans la main avec les producteurs d’ici.

Déjà connue par certains pour son service de vente en ligne, La Boîte à vins a ouvert sa première boutique sur l’île de Montréal, dans le Vieux Rosemont. L’entreprise avait déjà un point de vente physique depuis trois ans à Beloeil.

Depuis son arrivée dans le quartier, l’entreprise semble attire de nombreux curieux et amateurs de vin.

«On a pas fait de campagne marketing, mais le bouche-à-oreille a très bien fonctionné. On a vu que les gens parlaient de nous sur les réseaux sociaux et ça a fait un effet boule de neige. Il y a une vraie curiosité et l’achalandage le montre bien», confirme le sommelier et fondateur de la Boîte à vins, Louis-Philippe Mercier.

À la différence d’une succursale de la Société des alcools québécois (SAQ), La Boîte à vins ne propose que du vin. «À peu près 95 % des vins de notre sélection sont d’ailleurs introuvables à la SAQ, explique M. Mercier. Beaucoup de petits producteurs ne produisent pas en assez grand volume pour être distribués par la SAQ.»

Des vins uniques

En se chargeant de la distribution, La Boîte à vins permet ainsi aux vignerons locaux de faire découvrir leurs produits. Des vins uniques, dont les particularités sont liées au climat froid du Québec.

En effet, les vignes cultivées dans la province ne sont pas les mêmes qu’en Europe, en Australie ou en Amérique du Sud. Il s’agit de vignes rustiques ou hybrides, capables de résister aux températures hivernales.

«Ça donne des vins très secs, c’est-à-dire peu sucrés, qui sont vifs, tranchants. Nos vins rouges sont par exemple plutôt des vins de soif et nos vins blancs ont des arômes subtils de pomme verte ou d’agrume», précise le sommelier.

Le but de l’entreprise est d’encourager et de faire connaître le travail de la nouvelle génération de vignerons qui a travaillé à moderniser le vin québécois, à le réinventer.

«Nos vignerons comprennent leur terroir et font vraiment des choses le fun en s’inspirant entre autres de tendances comme le vin nature ou la biodynamie», ajoute M. Mercier.

Ventes record

En 2020, l’entreprise a battu tous ses records et a permis à plusieurs producteurs d’augmenter fortement leurs ventes, parfois jusqu’à la rupture de stock. Notamment grâce à l’engouement autour des produits faits au Québec, en une année, le sommelier et ses trois associés ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de plus de 1130 %.

Pourtant, au Québec, seulement 2% des vins consommés sont des vins locaux. L’année 2021 réserve donc «une foule de projets» à La Boîte à vins, qui espère par exemple travailler davantage avec des restaurants ou des épiceries locales.

Articles similaires