Rosemont

Des capsules vidéo pour faire bouger les tout-petits

Le programme Karibou décliné en vidéos pour les tout-petits
Le Programme Karibou a été décliné en 60 vidéos gratuites. Photo: Gracieuseté / Sports Montréal

Sports Montréal réinvente son Programme Karibou sous la forme de 60 capsules vidéo gratuites destinées aux enfants d’un à quatre ans. Le but: développer les habiletés motrices et sociales des tout-petits à travers des exercices ludiques.

Adaptées à six tranches d’âge pour les enfants d’un à quatre ans, les vidéos suivent le Programme Karibou, mis sur pied par l’organisme en 2007. Les Poussins coquins, les Lapins taquins, les Ratons fripons, les Oursons mignons, les P’tits Loups filous et les Renards débrouillards, sont tous invités à bouger.

«On a repris tous les éléments du programme qui se prêtaient bien au format vidéo. Les différentes activités permettent de travailler entre autres sur l’équilibre, l’écoute ou la coordination», explique la directrice du programme jeunesse de Sports Montréal, Barbara Poinsaut.

Une approche ludique

Dans les capsules, l’animatrice s’adresse directement aux enfants pour créer une interaction et stimuler leur intérêt. Les parents sont aussi guidés pour aider leurs enfants à suivre les exercices en s’amusant.

«Le langage est adapté à l’âge des enfants et tous les exercices sont présentés comme des jeux, précise Mme Poinsaut. Par exemple, on va imiter les animaux pour développer la motricité, marcher à quatre pattes, sauter etc.»

Les capsules vidéo, qui durent entre 10 et 15 minutes, sont conçues comme un rituel. Elles commencent toutes par une petite chanson et se terminent par de la relaxation, un «retour au calme».

«On a choisi ce format plutôt que des activités en direct pour que chacun puisse aller à son rythme. Les parents peuvent mettre en pause la vidéo et la reprendre comme ils veulent», souligne Mme Poinsaut.

Cette initiative a été créée pour répondre «au besoin flagrant de bouger» des plus jeunes dans le contexte de la pandémie. Elle a été soutenue par la Ville de Montréal dans le cadre de sa politique de l’enfant.

Articles récents du même sujet