Rosemont
11:49 15 mars 2021 | mise à jour le: 15 mars 2021 à 11:52 temps de lecture: 3 minutes

Pas d’appétit pour des artères piétonnes dans Rosemont–La Petite-Patrie

Pas d’appétit pour des artères piétonnes dans Rosemont–La Petite-Patrie
Photo: Zoé Magalhaès / Métro MédiaLa Plaza Saint-Hubert ne prévoit pas devenir une rue piétonne pour l’été.

Alors que la Ville de Montréal a mis en place un programme de financement pour rendre piétonnes 10 artères commerciales de la métropole, il est probable que Rosemont–La Petite-Patrie n’en compte aucune cet été.

Malgré le succès de l’avenue Mont-Royal et le possible retour d’une section piétonne sur la rue Ontario, les sociétés de développement commercial (SDC) de Rosemont–La Petite-Patrie ne semblent pas emballées à l’idée de fermer la circulation automobile pour laisser plus de place aux terrasses et aux piétons.

Sans grande surprise, aucune des rues commerciales de la Petite-Italie ne deviendra piétonne, a confirmé la SDC de la Petite-Italie et du Marché Jean-Talon.

La question de la piétonnisation avait en effet causé des remous en 2020. Plusieurs commerçants s’étaient opposés à un projet lancé par l’arrondissement et la Ville qui aurait fermé une partie du boulevard Saint-Laurent. Le projet ne s’était ainsi jamais réalisé.

La Plaza Saint-Hubert qui vivra son premier été depuis la fin des travaux n’envisage pas non plus de fermer la circulation automobile.

«La Plaza pourrait devenir piétonne à quelques occasions, pour le temps d’une fin de semaine, mais pas pour une période de huit semaines. Les trottoirs élargis laissent déjà beaucoup plus de place aux piétons et la vitesse est limitée pour les voitures», justifie le directeur de la SDC Plaza St-Hubert, Mike Parente.

Projet hybride?

Sur la Promenade Masson, les commerçants qui ont été consultés opteraient plutôt pour une rue partagée où une seule voie (direction ouest) resterait ouverte aux bus et aux voitures.

Cette formule rappelle celle des transit malls qui avait été proposée par l’arrondissement l’été passé, mais qui n’avait finalement pas été mise en place.

Cependant, le projet semble compromis par les travaux en cours à l’église Saint-Esprit-de-Rosemont qui bloquent déjà toute une partie de la rue Masson. Un périmètre de sécurité a été mis en place autour de l’édifice pour des raisons de sécurité.

«Notre objectif est vraiment de donner plus de place aux piétons pour permettre aux gens de profiter de l’extérieur, sans pénaliser les automobilistes», explique le directeur de la SDC Promenade Masson, Kheir Djaghri.

«Comme le chantier de l’église risque de durer, nous réfléchissons à d’autres options.»

Articles similaires