Saint-Laurent

Alexis Blais, vers la finale nationale

Alexis Blais, vers la finale nationale
Photo: Gracieuseté - Florence HarnoisAlexis Blais de Saint-Laurent s’est qualifié pour la finale nationale de Cégeps en spectacle, qui se tiendra le 27 avril au Cégep de Sorel-Tracy.

Après avoir conquis le jury de la finale locale et répété l’expérience lors de la régionale, Alexis Blais se prépare pour l’ultime étape de Cégeps en spectacle. L’étudiant au programme de musique du Cégep de Saint-Laurent livrera ses compositions piano-voix à la finale nationale en avril.

Lorsqu’Alexis Blais a foulé les planches à l’occasion de la finale locale, non seulement brisait-il la glace en participant à un concours, mais l’événement lui donnait aussi l’occasion de se produire pour la première fois sur scène.

«J’ai décidé ça un peu sur un coup de tête, le jour même de la date limite pour m’inscrire», raconte l’étudiant de deuxième année en piano classique – profil composition. Il a commencé à jouer de son instrument à l’âge de 11 ans.

Malgré sa participation spontanée, l’artiste avait déjà dans son bagage tout ce qu’il fallait pour démontrer l’étendue de son talent et se distinguer parmi la dizaine de concurrents. Les pièces qu’il a présentées ont été choisies au sein de son propre répertoire. «J’ai écrit quelques chansons depuis l’année passée, j’ai décidé de piger là-dedans», indique-t-il.

«Grosse surprise»

Les deux compositions sélectionnées le suivent depuis sa victoire initiale au Cégep de Saint-Laurent, le 8 février. Sacré grand gagnant à l’étape locale, le pianiste de 20 ans a représenté son établissement lors de la finale régionale de Cégeps en spectacle, qui a eu lieu au Collège Jean-de-Brébeuf le 16 mars. Il y a de nouveau remporté les honneurs et s’est assuré une participation à la finale nationale, en plus de recevoir une bourse Desjardins de 750$.

«Ça a été encore une plus grosse surprise, même si c’était inattendu la première fois aussi, confie M. Blais. Il y avait clairement plus de compétition. Les numéros étaient variés et le niveau vraiment fort.»

Les membres du jury ont spécialement noté «sa maturité et sa profondeur artistique, la maîtrise de son instrument et de sa voix ainsi que son univers hypnotisant».

Le musicien estime également avoir gagné quelques points sur le plan de l’originalité. «Je pense qu’il y a un côté moins conventionnel dans ce que je fais, en restant quand même facile d’écoute. J’ai fait ressortir un peu les refrains et je crois que ce sont des choses comme ça qui ont plu au jury», mentionne le finaliste.

Mêmes compositions

Confiant de son matériel, il compte conserver les mêmes compositions pour sa troisième et dernière performance dans le cadre du concours. L’expérience, qui vient s’ajouter aux heures de cours allouées à ses études, représente un beau défi.

«C’est assez chargé. J’ai plusieurs pièces classiques à apprendre cette session-ci et il y a  beaucoup de classe qui vient s’ajouter à la pratique. Je ne pensais pas du tout remporter la finale locale. Ça change un peu ma session, parce que j’arrive à la toute fin. Ça va être intense, mais c’est l’fun», lance l’étudiant originaire de Gatineau et résident de Saint-Laurent.

La possibilité de présenter ses chansons sur scène est l’aspect qu’il considère le plus enrichissant de son passage à Cégeps en spectacle. Inscrit à l’université en composition électroacoustique, le pianiste confirme son intention de poursuivre en musique.

Articles similaires