Culture
12:06 16 avril 2020 | mise à jour le: 4 mai 2020 à 21:39 temps de lecture: 3 minutes

Un projet de danse bouleversé pour une chorégraphe à Saint-Laurent

Un projet de danse bouleversé pour une chorégraphe à Saint-Laurent
Photo: Gracieuseté – Corentin HignoulL’œuvre de Marie-Denise Bettez devrait durer près d’une cinquantaine de minutes.

Avec les événements d’envergure annulés jusqu’au moins le mois d’août en raison de la distanciation physique à respecter en ces temps de COVID-19, les plans de plusieurs artistes sont à revoir. C’est le cas de la fondatrice du studio de danse Impulse à Saint-Laurent.

Marie-Denise Bettez travaille depuis plus d’un an et demi avec ses danseuses pour monter une chorégraphie qui devait être présentée à la salle Émile-Legault au cégep de Saint-Laurent, à la fin du mois de mai. Pandémie oblige, les représentations pourraient devoir être reportées à novembre.

So this is love… est construite sur la chanson thématique de Cendrillon avec trois interprètes. On y présente la princesse d’aujourd’hui, qui peut être à la fois féminine et masculine. Des groupes d’élèves de l’école secondaire Saint-Laurent ont assisté à quelques répétitions pour y contribuer en faisant des suggestions.

Mme Bettez ne cache pas avoir eu des craintes que les centaines d’heures mises dans cette chorégraphie partent tout simplement en fumée.

«Je crois tellement en ce projet-là que j’aurais trouvé un autre moyen de le diffuser. C’est sûr que je ne l’abandonne pas», soutient-elle.

Retards

Même si Québec permettait à nouveau la tenue d’événements culturels, le retard cumulé dans les répétitions est trop important pour que Mme Bettez présente son œuvre aux dates prévues. «C’est de [refaire] un plan de match. On a encore du travail», résume-t-elle.

Récemment, dans le but de peaufiner plusieurs détails chorégraphiques tels comme les éclairages, Mme Bettez et ses danseuses étaient allées pendant trois jours en résidence de création à Sherbrooke.

Par ailleurs, le studio de danse Impulse a commencé à offrir des cours de danse en direct sur les réseaux sociaux en raison du confinement environ deux fois par semaine sur Facebook pour que les professeurs puissent garder contact avec leurs élèves.

«Monter des cours par le live, c’est une autre expérience. Tu n’as pas la réponse des élèves qui sont [habituellement] directement en face de toi», indique Mme Bettez, qui supervise les séances.

Calendrier

À l’arrondissement Saint-Laurent, difficile d’évaluer pour le moment les impacts sur le reste de la programmation des événements culturels tels que des pièces de théâtre ou des ateliers dans les bibliothèques.

«Nous sommes actuellement en discussion avec nos collègues de la Ville et des autres arrondissements ainsi qu’avec nos partenaires pour trouver les meilleures solutions possible pour offrir un service adapté à cette réalité complexe et très changeante», indique le chargé de communication Marc-Olivier Fritsch.

À Saint-Laurent, le Centre des loisirs et la salle Émile-Legault offrent chaque semaine de présentations communautaires et collégiales.

Marie-Denise BettezAu front

Marie-Denise Bettez, fondatrice du studio de danse Impulse, ira donner un coup de main au personnel de la santé comme aide de service à Trois-Rivières dans les établissements du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. Ce poste peut tant consister à nourrir les usagers qu’à nettoyer des prothèses ou désinfecte des bains. Parallèlement à son parcours en danse, elle a fait un certificat en gérontologie, qui traite des enjeux connexes au vieillissement.

Articles similaires