Lachine & Dorval
13:01 18 juin 2020 | mise à jour le: 18 juin 2020 à 15:05

Le respirateur artificiel de CAE homologué par Santé Canada

Le respirateur artificiel de CAE homologué par Santé Canada
Photo: Gracieuseté - CAEDepuis la fin du mois de mars, des équipes d’ingénieurs et d’autres collaborateurs travaillent sur le respirateur CAE Air1 qui vient d’être homologué.

Après environ trois mois d’attente, le prototype de respirateur artificiel de la multinationale CAE vient d’être homologué par Santé Canada. L’entreprise basée près de l’aéroport Montréal-Trudeau a donc maintenant le feu le vert pour le distribuer à travers le pays.

Avec l’objectif de faire sa part durant la crise sanitaire, l’entreprise avait décidé de mettre à contribution ses ingénieurs et les experts de sa division santé.

«C’est un projet qui peut prendre environ deux ans. On a déployé l’effort de guerre, comme on dit, et on a développé ça en un peu plus que deux mois», indique Erick Fortin, directeur de l’ingénierie et de la gestion de projet pour la division santé.

De plus, les 500 pièces qui composent le modèle proviennent de 130 fournisseurs, collaborateurs et distributeurs canadiens.

L’approbation gouvernementale peut prendre jusqu’à six mois habituellement. «Je suis heureux que nous ayons pu aider à accélérer la conception et la fabrication du respirateur CAE Air1, qui est maintenant prêt à être utilisé par nos travailleurs de la santé qui se trouvent en première ligne», a mentionné par communiqué le ministre de l’Innovation, Navdeep Bains.

Distribution

CAE compte fabriquer plus de 700 unités chaque semaine. L’objectif est d’en produire 10 000. Ottawa sera chargé de les redistribuer dans des hôpitaux du pays.

Alors que la première vague de la COVID-19 tire à sa fin, il est trop tôt pour savoir si l’entreprise va poursuivre sa production et si des unités seront distribuées à l’international. «Aujourd’hui, on focus sur le Canada. Ce n’est pas exclu qu’on regarde pour d’autres homologations pour l’avenir», indique M. Fortin.

Le respirateur transmet l’air et l’oxygène aux personnes en détresse. «C’est ce qu’on appelle un ventilateur de type invasif, donc le patient doit être intubé. On parle de cas assez graves pour aider à sauver des vies», indique M. Fortin.

Le nom de CAE Air1 fait référence à sa division d’aviation, mais aussi à sa fonction.

Au début de la pandémie, 2 600 employés ont été mis à pied à travers le monde, dont 1 500 au Canada et ils ont tous été rappelés, grâce au programme de subvention salariale d’urgence mis sur pied par le gouvernement Trudeau.

500

Quelque 500 employés de 45 différents services ont travaillé de près ou de loin à la réalisation du respirateur artificiel CAE Air1, dont le nom fait référence à la division d’aviation, mais aussi à sa fonction.

Articles similaires