Saint-Laurent
11:52 13 octobre 2020 | mise à jour le: 13 octobre 2020 à 11:52 temps de lecture: 3 minutes

Saint-Laurent dévoile un budget prudent pour 2021

Saint-Laurent dévoile un budget prudent pour 2021
Photo: Métro Média/Laurent LavoieAlan DeSousa

Après des mois troubles, l’arrondissement Saint-Laurent a concocté un budget de 73,7 M$ teinté par la pandémie. Il s’agit d’une hausse de 1,2 M$ par rapport à l’année précédente.

Plusieurs arrondissements montréalais ont prévu des hausses des taxes locales. Saint-Laurent ne fait pas exception avec une indexation de 2%.

Alors que cela représente «un montant presque infime de la taxe générale, on a tout fait pour s’assurer qu’on est en bas du taux d’inflation tel que préconisé par le Conference Board du Canada [un think tank spécialisé dans l’analyse de l’économie]», indique le maire laurentien, Alan DeSousa.

En contrepartie, l’arrondissement a annoncé un gel de tarifs des activités sportives et des loisirs, qui ont été largement limitées dès les premières semaines de la pandémie. Ce secteur d’activité devrait néanmoins générer 2,25 M$ en 2021.

Les revenus locaux stagneront pour la prochaine année, atteignant 4,84 M$. Une baisse de 14 000$ est attendue.

L’arrondissement Saint-Laurent avait annoncé un redressement financier total de 2,2 M$ au début de la crise sanitaire. Cela impliquait des coupes de 1,6 M$ dans les heures de ses employés pour les activités de sport, culture et en bibliothèques.

«Le service où on peut investir un peu plus va être dans la sécurité des employés et des citoyens. Si la pandémie continue, on va être capable de s’assurer qu’ils sont le plus en sécurité possible», a fait savoir le maire Alan DeSousa, lorsque questionné sur si des services ont fait l’objet de moins d’investissements en raison de la pandémie.

Avec un montant de 1,7 M$ prévus dans un plan triennal en 2019, l’arrondissement prévoit revoir ses territoires de déneigement, en créant un sixième secteur. Cela nécessitera l’embauche de nouveaux cols bleus et la location de machinerie.

«On sait que dans un contexte de changements climatiques, les hivers deviennent encore plus spéciaux, avec le déneigement ou le verglas», indique le maire DeSousa. Il précise que cette révision est aussi nécessaire pour répondre à la croissance populationnelle de Saint-Laurent.

Pour équilibrer son budget, l’arrondissement a pigé 344 000$ dans ses surplus, soit près de 39 000$ de moins que l’année dernière.

Les fonds accordés par la ville-centre s’élèvent à 54,6 M$, soit 1 M$ de plus qu’en 2020.

Long terme

Un programme décennal d’immobilisations de 96 M$ a aussi été adopté. Il présente les investissements prévus d’ici 2030.

Les bâtiments municipaux, le programme de réfection routière et l’entretien des parcs sont parmi les secteurs qui devraient recevoir le plus de fonds.

De nombreux projets verront le jour d’ici là dans l’arrondissement, comme l’imposant corridor de la biodiversité et les cinq stations du Réseau express métropolitain, qui amèneront l’élaboration de différents Transit-oriented development.

Investissements prévus en 2021

  • 1,4 M$ pour des stèles d’affichage numérique
  • 735 000$ pour la conversion de l’éclairage DEL dans les parcs, lampadaires décoratifs
  • 500 000$: travaux de génie civil dans les rues

Articles similaires