Saint-Laurent

Un budget de 72 M$ pour l’année 2020 à Saint-Laurent

Un budget de 72 M$ pour l’année 2020 à Saint-Laurent
Photo: Nouvelles Saint-Laurent News – Laurent LavoiePour l’année 2020, l’arrondissement bénéficiera de 2 M$ de plus à son budget par rapport à l’année précédente.

C’est avec des moyens de 72 M$ que la mairie de Saint-Laurent fonctionnera pour l’année 2020. Le secteur des loisirs et de la culture représentera plus de 40% des dépenses. 

Parmi les enjeux primaires ciblés par l’arrondissement, on compte la bonification et le maintien de la qualité des services offerts aux citoyens, la réouverture de la bibliothèque du Vieux Saint-Laurent et une gestion responsable des fonds publics.

Le financement du plan triennal de déneigement, qui en est à sa deuxième année, fait aussi partie de cette liste. L’administration laurentienne l’a bonifié de 1,2 M$, sans toutefois qu’il y ait d’ajout au budget initial.

 «On a demandé à chacun de nos services de faire une coupure pour financer ce projet», a indiqué en conseil d’arrondissement le directeur des services administratifs, Daniel Simon.

Les trois quarts du budget, soit 53,6 M$, proviendront des coffres de la ville-centre. Les taxes de services produiront 13,6 M$. 

Les revenus locaux, ce qui implique en partie la location de salles et les frais de stationnement, s’élèveront à 4,8 M$. 

L’arrondissement pigera 382 000$ dans sa réserve.

Les montants budgétés sont adaptés à la «planification du développement futur, plus particulièrement avec l’arrivée des cinq stations du REM [Réseau express métropolitain]», soutient le maire laurentien, Alan DeSousa.

Long terme

Près de 29 M$ permettront à l’arrondissement de financer les projets de son Plan triennal d’immobilisations (PTI) jusqu’en 2022, pour une enveloppe totale de 55,7M$. 

Les rénovations des bâtiments municipaux coûteront 25 M$.

Actuellement, il y a notamment une mise aux normes de l’aréna Raymond-Bourque, de la bibliothèque du Vieux Saint-Laurent et des travaux pour la conservation du bâtiment patrimonial de la maison Robert-Bélanger.

Les parcs quant à eux profiteront d’investissements de 7,1 M$.