Saint-Laurent
05:00 4 février 2021 | mise à jour le: 4 février 2021 à 07:24 temps de lecture: 4 minutes

Une entreprise de technologie de l’information de Saint-Laurent fête ses 30 ans

Une entreprise de technologie de l’information de Saint-Laurent fête ses 30 ans
Photo: Gracieuseté - PresentLe fondateur de Present, Marc Beaulieu

Motivé par son sens de l’entrepreneuriat, Marc Beaulieu a mis sur pied sa propre entreprise de technologie de l’information, Present, qui s’est promenée dans différents secteurs de l’arrondissement Saint-Laurent. Elle souffle cette année ses 30 bougies.

Au début des années 1990, les personnes faisant des inventaires manuellement commençaient à être remplacées par des systèmes informatiques. Une période qui a été payante pour bien des entreprises.

«Il y a eu tellement de demandes que les fournisseurs ne fournissaient pas, et il y avait une certaine arrogance. Le service client n’était pas comme aujourd’hui, disons», illustre le fondateur, Marc Beaulieu.

Le phénomène était tel à la compagnie où M. Beaulieu travaillait que ce dernier a décidé de claquer la porte. «Dans ce cas-là, […] je vais partir ma propre business, mais avec ma philosophie», s’est-il dit à l’époque, alors âgé de 27 ans.

C’est sans-le-sou que M. Beaulieu et un associé ont démarré l’entreprise. Il a alors reçu l’appel d’un ancien client qui lui a proposé de s’installer dans ses bureaux. «Je vais te fournir l’ordinateur, la réceptionniste, une salle et tu me feras un meilleur taux», lui a-t-on suggéré.

Nouveautés

Certaines circonstances ont permis à Present, qui offre une variété de conseils technologiques et des services d’installations de réseaux informatiques, de grandir rapidement. En 1990, le premier ministre canadien du moment, Brian Mulroney, a créé la taxe sur les produits et les services (TPS).

«Tous les systèmes n’étaient pas prêts pour ça, ça fait qu’on a changé un paquet de systèmes», raconte M. Beaulieu.

Durant cette période, plusieurs grandes chaînes cherchaient aussi à faciliter la communication de leurs inventaires et de leurs ventes entre les succursales et la maison-mère.

«On a créé un logiciel de POS [point of sell/point de vente] et on envoyait les ventes tous les jours au siège social, [donc] ils savaient en temps réel» ce qui se vendait le mieux et quel était l’état de leurs marchandises, soutient M. Beaulieu, qui réside aujourd’hui à Blainville. Après trois ans, Present comptait sur 2 500 points de vente actifs en Amérique du Nord.

Depuis, le paysage des compagnies faisant appel aux services de l’entreprise a changé. «On avait 70 clients dans le manufacturier, 25-30 dans le détail. Et là, le manufacturier disparaissait et on a été plus dans le bancaire et les assurances, et ça, c’est resté», dit Marc Beaulieu.

«C’est comme une grande famille.» -Benoit Mercier

Plusieurs employés y sont depuis les tous débuts. «C’est beaucoup de transformation en 30 ans, commente le responsable des services professionnels Benoit Mercier, qui est entré en poste chez Present il y a bientôt 29 ans. On a vécu les diverses vagues technologiques.»

Une des tendances dans les dernières années est la cybersécurité, pointe-t-il.

Demandes

Plusieurs entreprises ont dû reconfigurer leur système informatique durant la pandémie, alors que le télétravail est devenu la nouvelle norme.

«C’était quelque chose. Notre équipe a passé au travers de mois effrénés. Tous nos clients qui allaient au bureau tous les jours – plus que la moitié -, du jour au lendemain, ne pouvaient plus y aller», explique Marc Beaulieu.

Si certains avaient une certaine base, d’autres partaient de zéro, avec aucun équipement. «Ça a créé une méga vague pour mettre tout ça en place», soutient M. Beaulieu.

Les travaux consistaient essentiellement à créer une connexion internet sécurisée aux serveurs. Des formations ont aussi été données pour faciliter l’utilisation.

50

Une cinquantaine d’employés travaillent aujourd’hui chez Present, pour plus de 200 clients.

Articles similaires