Soutenez

Mesures du MUMAQ pour l’accessibilité universelle

Le musée des métiers d'arts du Québec (MUMAQ)
Photo: Gracieuseté - MUMAQ

Durant la prochaine année, le Musée des métiers d’arts du Québec (MUMAQ) agrémentera les pièces de son exposition permanente de reproductions à échelle réduite de ces dernières. Ces recréations font partie d’une série de mesures pour que le musée devienne pleinement accessible aux personnes vivant avec des déficiences physiques.

Une des initiatives envisagées est l’installation d’une maquette complète du presbytère pouvant être touchée. Elle sera adressée aux personnes aux prises de handicaps visuels, en comportant une description des lieux en alphabet braille.

«Le principal enjeu pour notre volet des déficiences visuelles est le peu d’espace qu’on possède», décrit la responsable de l’action éducative et culturelle du MUMAQ, Mireille Lacombe.

Un autre composant du projet d’accessibilité est la constitution de mallettes, qui permettront aux personnes malvoyantes d’explorer le contenu de l’exposition permanente en recourant aux autres sens que la vue.

Chaque mallette contiendra des stimuli olfactifs, auditifs et textiles pour simuler l’œuvre recrée. Du texte y sera aussi inclus au moyen de l’écriture Braille. Les usagers pourront ainsi toucher et manipuler les échantillons représentatifs, dont les matériaux seront identiques à celles de la pièce initiale.

«Ces mallettes pourront aussi être transportées en dehors du musée, auprès par exemple de résidents de CHSLD qui ne peuvent se déplacer facilement», précise Mme Lacombe.

Pour financer ces créations, le MUMAQ a présenté une demande de subvention auprès du ministère du Tourisme et de son partenaire Kéroul. L’OBNL œuvre pour que le tourisme et la culture à l’échelle provinciale puissent être accessibles aux personnes à capacités physiques restreintes.

Selon l’estimation de Mme Lacombe, le programme du ministère permettra de financer près de 75 % de l’initiative de médiation inclusive du MUMAQ. Le musée a déjà obtenu une enveloppe de 20 000 $ de la caisse Desjardins de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent.

Des réaménagements de l’infrastructure sont aussi prévus, au niveau notamment des toilettes. L’année dernière, le musée a pris la décision de remplacer sa rampe d’accessibilité par une nouvelle en aluminium, plus légère et modulable.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.