Saint-Laurent

Une nouvelle pause forcée pour les sports de glace à Saint-Laurent

hockey
Photo: Gracieuseté

Le club de patinage artistique ainsi que l’association de hockey mineur de Saint-Laurent ont dû mettre sur pause leurs activités une nouvelle fois en raison de la pandémie. Ils n’ont toutefois pas été affectés de la même façon.

Les nouvelles mesures sanitaires mises en place en fin décembre ont fait en sorte que les activités sportives intérieures dont font partie les sports de glace ont dû être mises en pause une nouvelle fois, après l’avoir été pendant plusieurs mois en 2019 et 2020.

Au club de patinage artistique de Saint-Laurent, plusieurs athlètes devaient prendre part à des compétitions nationales, comme les sélections des Jeux du Québec, qui étaient prévues au début janvier. Celles-ci ont été annulées, tout comme les Jeux du Québec.

Deux patineurs devaient également prendre part aux Jeux olympiques spéciaux en Autriche, mais l’événement ne pourra avoir lieu pour une deuxième année de suite. «Cela a été un dur coup pour les athlètes. Surtout pour ceux qui étaient aux portes des sélections,» explique le vice-président Étienne Bouillère.

Pour la direction du club, le nouveau report fait en sorte que le retour à la normale est une fois de plus repoussé, alors que les inscriptions sont en baisse de 90% par rapport aux années précédentes. «Étant donné la population de Saint-Laurent, on ne pense pas à avoir trop de problèmes à repeupler nos cours pour les petits, précise M. Bouillère. Mais on estime tout de même que cela prendra au moins trois ans.»

Pour tenter d’attirer plus de participants et de mettre en valeur ses athlètes d’excellence, le club misera sur des spectacles organisés d’ici le printemps. «Cela fait une bonne quinzaine d’années qu’on a des patineurs de niveau national et international, continue-t-il. C’est un bon rayonnement pour notre oragnisation.»

Hockey

De son côté, l’association de hockey mineur de Saint-Laurent voit cet arrêt forcé comme un prolongement de la pause des fêtes. Comme le tiers de la saison des jeunes hockeyeurs a pu avoir lieu, cet arrêt est bien différent de celui connu en fin 2019.

L’association avait déjà pris la décision de se mettre en pause préventive une semaine avant l’annonce des nouvelles mesures. «Les parents ne trouvaient pas cela logique de pouvoir envoyer leurs enfants au hockey, mais pas à l’école, explique le vice-président des opérations, Pierre-Luc Beauchamp. Donc, pour l’instant, on reste positif. On voit ça comme une pause plus longue…»

Aréna

Les deux associations de sports de glace voient d’un bon œil la réouverture prochaine de l’aréna Raymond-Bourque. Selon M. Beauchamp, les nouvelles installations permettront plus de présences sur la patinoire pour les jeunes de Saint-Laurent.

«On va avoir la flexibilité d’avoir un bien meilleur programme beaucoup plus complet lorsque l’aréna rouvrira», dit-il.

De son côté, le club de patinage artistique de Saint-Laurent aura accès à une patinoire plus adaptée à ses besoins lors de la réouverture. «Dans les dernières années, on avait accès à des glaces qui ont été conçues pour le hockey, donc on a bien hâte que Raymond-Bourque puisse nous être accessible», partage Étienne Bouillère.

La fin des travaux de l’aréna est prévue pour le mois de mars pour une réouverture complète au mois d’avril.

Tournoi pee-wee de Québec

Pour la première fois de son histoire, une équipe de l’association s’est qualifiée pour le tournoi international pee-wee de Québec. Le tournoi, prévu en février, a été reporté en mai.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet