Saint-Laurent

Hausse de taxes à Saint-Laurent : plus que la moyenne montréalaise

annefrederiquehebertdolbec

Le compte de taxe des Laurentiens subira une hausse de 2,9% l’an prochain, un taux supérieur à la moyenne montréalaise qui se situe à 2,3%.

Le maire de Montréal Denis Coderre a présenté la semaine dernière le budget de la ville pour 2015. Saint-Laurent est particulièrement touché par l’augmentation des taxes, puisque la valeur foncière des résidences est à la hausse dans l’arrondissement.

Pour une maison unifamiliale d’une valeur de 450 000$, évaluation moyenne des propriétés résidentielles à Saint-Laurent, l’augmentation se chiffre à 134,13$.

Saint-Laurent se classe quatrième parmi les arrondissements à subir les hausses d’impôt foncier les plus élevées, au côté de Lasalle. Il est précédé du Plateau Mont-Royal (4,5%), du Sud-Ouest (4 %), et de Rosemont-La Petite-Patrie (3 %).

Depuis 2011, les Laurentiens ont vu leur compte de taxe augmenté de 17,6 points de pourcentage. La hausse prévue en 2015 est la deuxième plus faible enregistrée dans les cinq dernières années.

Plus de taxes, mais plus de services
Selon le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa, l’augmentation des charges fiscales s’explique par la construction de structures majeures dans le secteur, telles que la Bibliothèque du Boisé, le nouveau centre sportif ainsi que le futur Écocentre Saint-Laurent.

Il se dit confiant de la satisfaction des citoyens envers la hausse des services offerts et envers la productivité de l’arrondissement.

«Les résidents de Saint-Laurent savent depuis longtemps que nous gérons leur argent avec une grande prudence. Ils savent aussi que nous avons fait un effort considérable pour réduire les dépenses. Nous sommes à la tête des arrondissements dans la réduction de main d’œuvre. Malgré cela, nous avons une multitude de nouveaux projets dont tous les Laurentiens pourront bénéficier.»

Des réactions mitigées
Face à cette nouvelle augmentation des taxes, les Laurentiens sont partagés.

Bien que le fait de payer davantage ne soit jamais une nouvelle qu’on reçoit de gaieté de cœur, la dizaine de citoyens interrogés par Nouvelles Saint-Laurent sont d’accord pour dire qu’ils n’ont pas à se plaindre des services reçus.

Mais, est-ce suffisant pour justifier la hausse?

Carole Dagenais, propriétaire, constate que son quartier ne lui permettra pas de bénéficier des nouveaux services autant que d’autres.

«La bibliothèque du Boisé et le nouveau centre sportif sont des atouts importants, mais ils bénéficieront surtout les résidents du secteur Bois-Franc et du Nouveau Saint-Laurent. Je ne pourrais pas dire si les services qu’on a motivent la hausse de taxes de 2,9% .Je ne suis pas assez au courant.»

Vincent, propriétaire d’un duplex à Saint-Laurent, est du même avis. «Je profite évidemment du déneigement et des services d’aqueduc. Cependant, je ne bénéficie pas vraiment des nouvelles infrastructures pour lesquelles je paie. Je ne vais pas à la bibliothèque disons. Je trouve donc la hausse relativement élevée, surtout dans un contexte où les familles quittent de plus en plus vers les banlieues.»

Ronna Katz-Zeitlin, de son côté, espère que la ville et l’arrondissement ont fait toutes les démarches nécessaires afin de couper dans les surplus, avant de venir piger dans les poches des citoyens.

«Nous avons d’excellents services à Saint-Laurent. C’est certain que l’argent doit provenir de quelque part. Je pense par contre que la ville doit s’assurer qu’elle trouve d’abord d’autres endroits où les fonds peuvent être coupés : les pensions, les salaires des employés municipaux, et autres.»

Articles récents du même sujet