Saint-Laurent
06:00 4 août 2015 | mise à jour le: 4 août 2015 à 06:00 Temps de lecture: 2 minutes

Dénoncer la violence sans l’illustrer

Dénoncer la violence sans l’illustrer
Photo: ©InterZone Photo/Jean-Luc Lapor

Depuis le 15 juillet dernier, le regroupement Le Levant, composé d’artistes originaires du Proche-Orient et du Maghreb, fait sa part dans la lutte contre la violence dans le monde avec une exposition au Musée des maîtres et artisans du Québec à Saint-Laurent.

«Chaque artiste l’a fait à sa façon. Le renoncement à la violence peut représenter plusieurs choses : la violence contre les femmes, les enfants», mentionne Nassad Chaya, la directrice artistique du Levant à propos de l’exposition «Non à la violence!».

Leurs peintures, sculptures et photographies sont une manifestation, une sensibilisation et un appel à toujours choisir la non-violence dans toutes les situations conflictuelles. Toutefois, on ne retrouve dans l’exposition aucune illustration de violence, histoire de mieux la dénoncer.

La grande majorité des artistes ont plutôt choisi de dépeindre des moments positifs.

«Le but, c’est d’exposer quelque chose qui est vraiment contre la violence comme la beauté. La plupart des œuvres représentent la joie. La violence, c’est facile à illustrer. On la voit partout, […] dans les rues, dans les manifestations, dans les gestes des gens. On le voit à chaque jour. Alors pas besoin de créer de l’art pour ça», avance-t-elle.

Les 46 œuvres sont exposées au musée situé au Cégep Saint-Laurent, sur l’avenue Sainte-Croix, jusqu’au 23 août.

Articles similaires