Saint-Laurent

Stéphane Dion élu pour un 8e mandat

Photo: FELIX O.J. FOURNIER/TC Media

Le député libéral sortant Stéphane Dion a été élu dans la nouvelle circonscription de Saint-Laurent avec plus de 61% des voix. Son 8e mandat se fera au sein d’un gouvernement libéral majoritaire.

«Je ne pourrais pas assez remercier les électeurs de Saint-Laurent qui m’ont toujours appuyé élection après élection», a mentionné à TC Media M. Dion, peu de temps après avoir appris son élection.

Le député et son équipe s’étaient réunis pour suivre le dépouillement des votes à leur local électoral situé sur le boulevard Édouard-Laurin. Des cris de joie étaient lancés chaque fois qu’un nouveau député libéral était élu. «On était optimiste, mais pour être honnête on ne s’attendait pas à une majorité», a confié l’une des bénévoles, faisant référence au nombre de sièges obtenus par le parti.

Dion a devancé considérablement le candidat conservateur Jimmy Yu, qui a récolté près de 20 % des votes. Quatre autres candidats étaient dans la course, dont Alain Ackad du NPD, Pascal-Olivier Dumas-Dubreuildu Bloc Québécois, John Tromp du Parti Vert ainsi que Fernand Deschamps du Parti Marxiste-Léniniste.

Du changement
Après deux mois de campagne sur le terrain, M. Dion résume les dernières semaines en trois mots : changement, justice, efficacité. «Le gouvernent conservateur n’était pas seulement idéologique, il manquait de compétence. Il refusait d’écouter les experts. (…) ça, c’est quelque chose qu’on va changer».

Parmi les principaux dossiers qu’il prévoit mettre de l’avant dans l’arrondissement de Saint-Laurent, il y a la question des logements sociaux, du développement des infrastructures ainsi que du soutien à la recherche dans le Technoparc.

Quant à la possibilité d’obtenir un poste de ministre, le député n’a signifié aucune préférence. «On va tous se mettre à disposition du premier ministre et c’est à lui d’utiliser nos talents comme il l’estime nécessaire».

La circonscription de Saint-Laurent – autrefois Saint-Laurent-Cartierville – est reconnue comme étant un château fort libéral. Occupée par M. Dion depuis 1996, elle était auparavant aux mains de la libérale Shriley Maheu.

Articles récents du même sujet