Saint-Laurent
14:07 30 mai 2016 | mise à jour le: 30 mai 2016 à 14:07 temps de lecture: 2 minutes

Plus de 60 ans de Cadets

Plus de 60 ans de Cadets
Photo: Johanna Pellus/TC MediaRevue annuelle des cadets de l'aviation royale du Canada: 588 Eric Simms Squadron et Escadron 621 St-Laurent, le 29 mai 2016, à Saint-Laurent, Montréal, QC.


L’escadron 621 de cadets de l’aviation royale du Canada de Saint-Laurent fêtait ses 60 ans dimanche. Le 588 Eric Simms Squadron, l’escadron anglophone qui a 62 ans, participait aussi aux célébrations lors de la revue annuelle dimanche à l’aréna Raymond-Bourque.

«Si ce n’était pas de vous autres, on ne serait pas ici en train de célébrer le 60e anniversaire de l’escadron 621», a déclaré le Capitaine Danielle Lachance à l’attention des anciens cadets, comme des actuels.

Plusieurs anciens s’étaient effectivement réunis pour l’occasion, offrant une démonstration musicale originale, chaudement applaudie.

Près de 150 jeunes ont été passés en revue par plusieurs membres éminents de la Ligue des cadets de l’air et des personnalités de l’arrondissement, dont le commandant du poste de quartier 7, Daniel Farias, et le maire, Alan DeSousa, qui était officier de la revue.

«À chaque fois, je suis ébahi de voir autant de discipline et toute l’énergie qui est déployée pour faire de cette journée un événement inoubliable», a confié M. DeSousa.

Honneurs
Le maire a d’ailleurs remis en mains propres des certificats de mérite à des sergents de chacun des deux escadrons. Gowtham Velusamy du 581 et Tara Grant-Sarmanoukian du 621 ont reçu la médaille Lord Strathcona, la plus haute récompense pouvant être décernée à un cadet pour sa performance exceptionnelle en instruction physique et militaire.

«Ça me rend heureuse de savoir que je l’ai mérité, je ne pensais pas que ça allait être moi. Je suis vraiment fière», a indiqué le sergent de section Grant-Sarmanoukian.

Elle fait partie de l’État-Major Cadet, comme l’adjudant Elias Doha, qui, ayant atteint l’âge limite de 18 ans, quitte l’escadron.

«Sept ans de bonheur, de colère, de pleurs et de fous rires. Je dois tout au programme des cadets de l’aviation surtout à l’escadron 621. J’ai pu exploiter mes qualités de leader et accéder à des postes de cadre dans le marché du travail», a-t-il confessé.

La relève n’est pas loin, avec Marie Roxane Ramdé qui a reçu le trophée de meilleure recrue de l’année.

Articles similaires