Saint-Léonard
11:39 28 mars 2018 | mise à jour le: 28 mars 2018 à 13:58 Temps de lecture: 3 minutes

Saint-Léonard s’active pour le vivre ensemble

Saint-Léonard s’active pour le vivre ensemble
Photo: Audrey Gauthier/TC Media

Plus d’un an après les balbutiements du projet vivre ensemble à Saint-Léonard, le comité a lancé son premier projet, les cafés-croissants.

À la suite de l’attentat à la grande mosquée de Québec en janvier 2017, plusieurs organismes de Saint-Léonard se sont activés afin de voir les impacts d’un tel événement dans un quartier où l’on dénombre une forte population maghrébine.

«Nous avons organisé un premier dîner échange sur la question du vivre ensemble à Saint-Léonard. Nous avons remarqué une problématique d’incompréhension des uns envers les autres ainsi qu’une problématique de respect, de solidarité et de communication», indique Janie Janvier, de Concertation Saint-Léonard.

Plus d’un an de rencontres et d’activités plus tard, le Regroupement interculturel, soutenu par Concertation Saint-Léonard, a mis en place le comité pour l’Espace sur le vivre-ensemble, composé d’une dizaine de citoyens. Celui-ci a la mission d’améliorer les rapports entre les communautés et abattre les étiquettes et préjugés afin de mieux faire connaître l’autre et son histoire à la population.

«L’un des objectifs du comité est de briser l’isolement culturel des communautés. Nous voulons qu’elles se mélangent entre elles, qu’il y ait une mixité», précise Christian Geffard-Boulet du Regroupement interculturel de Saint-Léonard.

«Je voulais m’engager dans mon quartier. Je suis consciente qu’il n’est pas toujours facile de s’intégrer dans notre société d’accueil. Le comité est un outil pour créer des liens entre les communautés et diminuer les préjugés et conflits entre les différentes cultures», ajoute Daisy Carneiro, membre du comité pour l’Espace sur le vivre ensemble.

Café-croissant
L’un des constats réalisés par les rencontres, c’est la problématique de communication auprès des communautés culturelles. Afin de mieux les informer, le comité a mis en place les Cafés-croissants.

Les deux premiers Cafés-croissants porteront sur les organismes léonardois pour informer la population de leur mandat, mais également de leur service.

«Ça fait 10 ans que j’habite ici et j’ignorais toute l’offre disponible. Le café-croissant va nous permettre d’ouvrir une fenêtre sur les organismes et d’aider nos voisins», souligne Mme Carneiro.

Lors de ces deux événements, le comité pourra évaluer les autres thématiques qui devront être traitées lors de ces activités offertes pour et par des citoyens.

Le premier Café-croissant se déroulera le 13 avril, de 9h à 11h, au 5960, rue Jean-Talon Est, salle 207A. Réservation: 438 923-3050 ou coordo.risl@gmail.com.

Articles similaires