Saint-Léonard

Budget: une touche léonardoise aux chaussures du ministre des Finances

Budget: une touche léonardoise aux chaussures du ministre des Finances
Photo: Jacques Boissinot/La Presse canadienneJacques Boissinot / La Presse Canadienne

Tradition oblige, le ministre des Finances, Éric Girard, a une nouvelle paire de chaussures pour la présentation du budget provincial. Pour l’occasion, il a choisi de porter des espadrilles qui ont été assemblées à Saint-Léonard.

Pour ce premier exercice du gouvernement Legault, le ministre a décidé de porter fièrement des souliers de Math Sport, une entreprise établie dans la capitale provinciale qui assemble ses produits dans un atelier situé à Saint-Léonard.

« Courir plus vite pour rattraper l’écart de richesse avec les autres provinces! Mes chaussures du budget proviennent de chez Math Sport, une compagnie qui fabrique leurs produits au Québec. Toujours heureux d’encourager nos jeunes entrepreneurs ! » a communiqué le ministre via Twitter.

Du côté de l’entreprise, qui avait fait l’objet d’un reportage du Progrès en 2017, l’ambiance était évidemment aux réjouissances. « C’est un peu un rêve d’enfance que le ministre achète une paire de souliers qu’on ait créer pour lancer son budget, révèle le président et fondateur de Math Sport, Mathieu Raymond. En plus, que ce soit le premier budget de l’histoire d’un gouvernement caquiste, on entre, d’une certaine façon, dans une partie de l’histoire du Québec. »

Bien qu’il ne connaissait pas encore le contenu du budget qu’allait livrer le ministre, M. Raymond a dû être prévenu d’avance puisque le processus de fabrication des chaussures s’échelonne sur plusieurs semaines. « Il y a trois semaines, nous étions allés au Parlement scanner les pieds du ministre afin de s’assurer que la chaussure allait convenir à ses besoins, comme on le fait pour chacun de nos clients », révèle-t-il.

L’entrepreneur note d’ailleurs une hausse de l’achalandage sur le site web de l’entreprise et une augmentation de ses ventes, depuis le dévoilement du budget. « C’est surtout une belle tribune pour se faire connaître, conclut-il. On est les seuls au monde à le faire et nous sommes fiers de nos origines. » (F.L-G.)