Saint-Léonard

Porter attention aux piétons âgés

Porter attention aux piétons âgés
Photo: Félix Lacerte-GauthierAu moins quatre résidences pour personnes âgées sont situées près de l’intersection des boulevards Lacordaire et Métropolitain, sans compter les nombreux immeubles d’appartement qui peuvent également loger des aînés.

Afin de rappeler aux automobilistes la présence des personnes aînées, la Ville de Montréal et le SPVM ont lancé une campagne de sensibilisation. Un message d’autant plus important à Saint-Léonard, qui compte une importante population de personnes âgées.

Une forte concentration de résidences pour personnes âgées se retrouve dans le secteur du boulevard Lacordaire, à proximité de l’intersection du boulevard Métropolitain.

Pour Alain Cardinal, chef du PDQ 42 à Saint-Léonard, la concentration de résidences pour personnes âgées à certains endroits pourrait causer des enjeux de sécurité. Il souligne néanmoins que l’intersection de Métropolitain et de Lacordaire n’est pas un endroit où sont répertoriés beaucoup d’accidents.

« On martèle le message auprès de nos aînés qu’il faut vraiment être prudent, explique-t-il. Ils sont parfois moins vigilants, et dans certains cas, ils ont l’impression d’avoir le temps de traverser ailleurs qu’aux intersections. On leur rappelle qu’il faut respecter la signalisation. »

Septuagénaire, Alain a déménagé dans le secteur de Lacordaire et Métropolitain au cours du mois d’août. Il était auparavant dans un quartier résidentiel de Saint-Léonard. Il croit que les feux pour piétons devraient être d’une plus longue durée. « Je marche beaucoup pour promener mon chien, et les voitures roulent très vite et ne font pas attention. Certaines ne font pas leurs arrêts non plus », s’inquiète-t-il.

Également résident du secteur, Mike croit que les aménagements sont insuffisants. « Je vois beaucoup de personnes qui quittent les résidences et traverses au milieu de Lacordaire pour rejoindre le pavillon du parc en face, où il y a des activités », constate-t-il, alors qu’une traverse permettant autrefois de traverser l’endroit a été coupée à la suite des travaux survenus sur le boulevard pendant l’été. Le résident affirme avoir écrit au maire d’arrondissement pour lui faire part de sa préoccupation.

Au centre des aînés du réseau d’entraide de Saint-Léonard, la direction affirme ne pas connaître les enjeux de sécurité pour le secteur. Tout au plus souhaite-t-elle un temps de traversée plus élevé pour les piétons aux intersections.

Des améliorations à faire

Le conseiller de ville à Saint-Léonard Dominic Perri révèle pour sa part recevoir des demandes pour qu’il y ait installations de feux prioritaires pour les piétons autour des résidences pour personnes âgées. « Les feux de circulation et les rues artérielles sont sous la responsabilité de la Ville centre, explique-t-il. Nous n’avons pas le pouvoir ni le budget, pour agir localement. »

Il note que la plupart des résidences pour personnes âgées sont situées sur des rues fortement achalandées, donnant également en exemple Le 22 sur la rue Jean-Talon, près du boulevard Pie-IX.

« Il y a des enjeux de sécurité partout où il y a des résidences, remarque M. Perri. Les aînés traversent très lentement et il faut absolument que le feu de circulation donne la priorité au piéton soit assez long pour leur donner la possibilité de traverser en toute sécurité. »

Selon la ville de Montréal, 14 piétons décèdent annuellement, et de ce nombre, la majorité serait âgée de 65 ans ou plus. Un plus grand nombre de collisions se produirait au mois de novembre.

« Les matins sont de plus en plus sombres, surtout avec le changement d’heure, rappelle M. Cardinal. Il faut être doublement vigilant, alors que les déplacements du matin et soirs se font à la noirceur. »