Saint-Léonard

Les coups de feu inquiètent à Saint-Léonard

Une fusillade a eu lieu dans ce quartier résidentiel et familial. Photo: David Flotat/Métro Média

Des coups de feu ont été tirés dimanche soir dans un quartier « tranquille et familial » de Saint-Léonard, faisant un blessé grave. Cet énième incident violent dans l’est de Montréal inquiète les habitants du secteur.

Vers 22 heures le 1er août, une dispute dégénère au croisement des rues Capri et Ligneries. Les coups de feu résonnent. Arrivée sur place, les agents du Service de police de la Ville de Montréal découvrent une victime de 18 ans, touchée à la jambe. Transporté vers un centre hospitalier, le jeune homme s’en tire vivant. Il était connu des policiers.

Trois jours après la fusillade, l’inquiétude était toujours vive pour les habitants de ce voisinage tranquille.

« Je n’étais pas là au moment des faits, mais ma femme a entendu les coups de feu et m’a prévenu. J’étais très inquiet, surtout pour mes enfants qui étaient de sortie ce soir-là. Ils auraient pu rentrer à ce moment », partage un résident du secteur.

Un autre résident du coin raconte qu’il recevait des amis sur sa terrasse lorsqu’il a entendu les coups de feu. Il a rapidement composé le 911.

« On est immédiatement rentrés à l’intérieur, et nous avons dû attendre quelques heures avant que la police vienne nous voir pour nous dire que c’était une scène de crime. Mes invités ont dû dormir chez nous par peur de repartir. »

Un quartier familial

Plusieurs résidents s’étonnent qu’un évènement violent du genre ait pu se produire dans ce secteur en apparence paisible.

« Ça fait 40 ans que je vis ici, c’est un quartier tranquille et familial. J’étais très surpris quand la police est venue nous dire de rester à l’intérieur. »

Son voisin s’indigne de la proximité de l’endroit avec un arrêt de bus scolaire.

« En ce moment c’est les vacances scolaires, mais le restant de l’année, il y a un arrêt de bus qui vient chercher une vingtaine d’enfants tous les jours juste en face de là où ça s’est passé. », partage le père de famille.

Montée des violences par armes à feu

Deux jours après cet incident, une autre fusillade a fait trois morts et deux blessés soit dans un quartier résidentiel de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies.

Le 22 juillet dernier, une victime collatérale d’un autre évènement impliquant une arme à feu avait été touchée au haut du corps devant un café de Saint-Léonard.

Devant la montée de ces violences durant les dernières semaines, Québec a annoncé la mise en place d’une équipe intégrée de policier de la Sûreté du Québec (SQ) et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Celle-ci aura le mandat de s’attaquer de front au crime organisé et au trafic d’armes à feu.

Articles récents du même sujet