Saint-Léonard

Le nageur Jad Kissi s’illustre aux Jeux du Québec

Jad Kissi devant la piscine
Jad Kissi a remporté trois médailles aux Jeux du Québec Photo: Anouk Lebel / Métro

Pour le jeune de 15 ans, c’était une surprise. Son entraîneuse, elle, savait qu’il en était capable. Jad Kissi est sorti de la piscine des Jeux du Québec avec trois médailles au cou: l’or au 100m libre et l’argent au 100m dos et au 100m brasse.

«Je me sens vraiment accompli, satisfait de ce que j’ai fait. Tous les matins où je me suis réveillé pour m’entraîner, mon coach qui m’a encadré… Vraiment, que ça finisse par marcher, c’est un sentiment incroyable», confie-t-il en entrevue avec Métro à la piscine Henri-Bourassa.

Porte-drapeau de la délégation de Bourassa, le jeune athlète de Saint-Léonard ne s’attendait pas à remporter trois médailles, surtout pas l’or au 100 m libre, où il était classé 7e au début de la compétition. «J’étais excité, j’étais préparé avec tout l’encadrement de mon coach. J’étais prêt à performer.»

Concilier sport et études

Pendant l’année scolaire, Jad Kissi s’entraîne six fois par semaine au Club de natation de Montréal-Nord.

Il a commencé la natation à 8 ans. Il pratique aussi le taekwondo depuis l’âge de quatre ans. Il entamera cet automne sa cinquième secondaire au programme d’études internationales de l’école Henri-Bourassa, où il a maintenu l’an dernier une moyenne de 94%.

Le jeune élève et athlète n’a pas de difficulté à concilier ce programme exigeant avec l’entraînement. Il voit au contraire une sorte de «synergie» entre le sport et les études. «Je m’entraîne juste après l’école. Quand j’arrive chez moi, je me sens mieux. Ça me prend moins de temps pour étudier, car je suis déstressé», explique-t-il.

Quand je performe bien en sport, je performe bien aux études. Je vois une relation forte entre les deux.

Jad Kissi, triple médaillé en natation aux Jeux du Québec

L’été, il est tout aussi occupé. En plus de son propre entraînement, il est sauveteur, entraîneur pour les plus jeunes et animateur de mise en forme dans les parcs de Montréal-Nord.

«Il est ici de 8h30 le matin à 8h30 le soir, avec l’entraînement et le travail», témoigne son entraîneuse, Catherine Turcotte. «C’est un athlète qui aime se dépasser; assidu, très vaillant. Il veut toujours s’améliorer. Ici et aussi à l’école », souligne-t-elle.

Prochaines étapes

Cette année, les Jeux du Canada seront l’objectif de Jad Kissi et de son entraîneuse.

«On va voir ce que ça va donner, y aller avec le flow>», dit  humblement l’élève athlète.

À un an de son entrée au collégial, il compte bien sûr continuer à se concentrer sur ses études. «C’est important pour mes parents et pour moi. […] Je ne suis pas sûr encore quel sera mon parcours, mais peut-être quelque chose comme l’informatique ou les finances», évoque-t-il.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet