Saint-Léonard

Trois fois plus d’arbres que prévu à Saint-Léonard

Des arbres on été plantés sur les terrains des école à Saint-Léonard. Photo: Isabelle Bergeron

Saint-Léonard, dont l’indice de canopée est parmi les plus faibles à Montréal, bénéficiera sous peu d’une grande bouffée d’air frais. Alors que l’arrondissement s’était donné pour objectif de planter 300 arbres d’ici 2017, plus de 930 arbres auront été ajoutés au paysage léonardois en 2015 seulement.

À l’arrondissement, on a planté au printemps 210 arbres sur le domaine public, principalement devant des résidences. Le même nombre d’arbres s’ajoutera entre la mi-octobre et la mi-novembre, pour un total de 420 arbres cette année.

Cet effort s’ajoute à celui de l’Écoquartier, dont les divers projets ont permis la plantation de 168 arbres au total.

La ville-centre, dans le cadre de son Plan d’action canopée, mettra en terre 350 arbres à compter de la fin octobre.

Saint-Léonard triple donc la cible que le maire d’arrondissement, Michel Bissonnet, avait fixée au mois de janvier.

«On est très sensible à la santé des arbres et un de nos objectifs fondamentaux à l’arrondissement c’est d’améliorer l’indice de canopée», affirme Gilles Rainville, directeur d’arrondissement.

Saint-Léonard ne peut toutefois crier victoire. À ce rythme, l’arrondissement n’atteindrait pas le quart des arbres à planter d’ici 2021. L’objectif de verdissement de l’arrondissement, dans le cadre du plan d’action canopée, s’élève à 19 550 arbres à planter d’ici six ans. Celui de la ville-centre est de 240 000.

Son indice de canopée est d’un peu plus de 9 %, alors que celui de la ville-centre est de 19 %.

Conscientisation des jeunes
Alors que l’arrondissement s’est concentré sur le secteur habitation, l’Écoquartier s’est plutôt chargé de verdir le secteur institutionnel.

Ses projets ont permis de planter 110 arbres dans six cours d’école primaire et 24 arbres dans les 2 cours d’écoles secondaire de l’arrondissement. Une trentaine d’arbres ont été achetés par des citoyens dans le cadre du projet Un arbre pour mon quartier, et trois arbres ont trouvé leur place au stationnement commercial à l’intersection Viau et Jean-Talon.

Marie-Ange Selosse, Agente de sensibilisation en environnement, s’est dite satisfaite des résultats des projets. «On voit une ouverture plus grande chez les élèves», indique-t-elle, précisant que les citoyens comme les écoles reçoivent des trousses pour assurer un bon entretien des arbres plantés.

 

Articles récents du même sujet