Saint-Léonard

Départ à la retraite pour le directeur d’arrondissement

Portrait d’Élus - Arrondissement Saint-Léonard Photo: Denis Labine

 

Le directeur d’arrondissement Gilles Rainville, âgé de bientôt 65 ans, quittera son bureau du 8400 boulevard Lacordaire après plus de trente ans à la Ville de Montréal et neuf ans à la gouverne de Saint-Léonard.

Gilles Rainville quitte ses fonctions avec la satisfaction d’avoir contribué au développement du secteur communautaire léonardois, à l’accompagnement des aînés et à l’amélioration des conditions de logement.

«Au moment où je suis arrivé à Saint-Léonard en 2007, les relations entre l’arrondissement et le milieu communautaire étaient très ténues. On a travaillé à les développer, en montant différents programmes avec eux», commence M. Rainville, un habitué du parc Wilfrid-Bastien sur l’heure du lunch.

Le directeur raconte avec fierté la mise sur pied de la Revitalisation urbaine intégrée (RUI) de la zone Viau-Robert, où un milieu de vie est développé pour la clientèle vulnérable de ce parc de logements.

«J’avais vécu une expérience similaire de RUI dans le Sud-Ouest, où je travaillais avant Saint-Léonard. J’ai voulu incorporer ça et nous avons bénéficié de subventions de 100 000$ par année.»

«Toute la mise sur pied du programme MADA et de l’accessibilité universelle, qui répond aux besoins du milieu, où une grande majorité de la population est plus âgée», ajoute-t-il à sa liste de réalisations.

Il cèdera sa place à l’actuel  directeur des Loisirs, de la culture et des communications Steve Beaudoin, qui œuvre à Saint-Léonard depuis 2008.

«Tout n’est jamais terminé»
De nombreux défis attendent Saint-Léonard, dont l’adaptation de ses services à l’immigration maghrébine, qui a décuplé ces dernières années.

«Il va falloir faciliter leur intégration, notamment revoir notre offre de service en loisirs et à la bibliothèque, par exemple», affirme-t-il.

D’autres projets qu’il a gouvernés ne verront le jour que sous la nouvelle administration de M. Beaudoin.

«J’aurais aimé réaliser le déménagement de la cour de voirie, près du boulevard métropolitain, qui est un endroit très propice au développement immobilier et commercial». Le projet a été empêché par des travaux routiers dans deux autres arrondissements pour lesquels le déménagement des cours de voirie a été priorisé.

Le directeur quitte également sans avoir vu la finalisation  du Domaine Renaissance. Un projet de immobilier au sein duquel le logement social serait favorisé par la mise sur pied d’une coopérative d’habitation est actuellement en développement.

Le maire de Saint-Léonard, Michel Bissonnet, a salué son collègue, «l’un des meilleurs directeurs de la Ville de Montréal».

Steve Beaudoin intégrera ses nouvelles fonctions à la suite du conseil d’arrondissement du 2 novembre où sera entériné le départ à la retraite de M. Rainville.

Articles récents du même sujet