Sud-Ouest
16:47 17 août 2017 | mise à jour le: 18 août 2017 à 11:12 Temps de lecture: 3 minutes

Touches finales au legs Bonaventure

Touches finales au legs Bonaventure
Photo: (Photo: Gracieuseté – Ville de Montréal)

Il ne reste plus que quelques travaux à réaliser pour compléter l’aménagement du legs Bonaventure, un immense parc urbain à l’entrée du centre-ville qui reliera les quartiers Griffintown et Cité du Multimédia.

La nouvelle place publique s’étendra sur 650 m entre les rues Wellington et Saint-Jacques. En tout, 24 000 m2 d’espaces verts pour accueillir les résidents et les travailleurs du coin seront aménagés à l’endroit auparavant occupé par le tronçon municipal de l’autoroute sur pilotis, démolis l’an dernier. La structure aurait demandé d’importants investissements afin de prolonger sa durée de vie.

«Le projet comprend également une aire de jeux pour enfants qui sera divisée en deux. L’une sera destinée aux enfants de 0 à 5 ans et l’autre de 6 à 12 ans», mentionne Marie-Ève Courchesne, chargée de communication à la Ville de Montréal. Ces espaces ont été spécialement conçus pour desservir les trois garderies du secteur et les jeunes familles qui s’installent dans Griffintown.

Deux imposantes œuvres, créées pour le 375e anniversaire de Montréal, seront installées dans le parc. La pièce de l’Espagnol Jaume Plensa, Source, un prêt des Chrétien-Desmarais, sera placée au sud de la rue Wellington, entre les rues Duke et Nazareth.

Ce véritable mastodonte de dix mètres de hauteur et de sept mètres de largeur est arrivé directement de Barcelone par bateau, en pièces détachées. L’œuvre représente un personnage en position assise formé par l’entrelacement de lettres tirées des alphabets grec, latin, chinois, arabe, cyrillique, hébreu, hindi et japonais.

Quant à Dendrites, installée à l’extrémité nord du Projet Bonaventure, elle a été conçue par l’artiste montréalais Michel de Broin, qui a été choisi parmi 25 artistes à l’issue d’un concours d’art public pancanadien. Il s’agit d’une sculpture constituée de deux escaliers de couleur ocre que le public pourra grimper.

Travaux parallèles
Afin de désengorger la circulation, plusieurs travaux ont été réalisés aux abords du nouveau parc, notamment l’élargissement des rues Duke et Nazareth. «Elles comptent désormais 4 et 5 voies de circulation respectivement, incluant chacune une voie réservée aux autobus», souligne Mme Courchesne.

Elles viendront remplacer l’ancienne autoroute 10 tout en accommodant le même nombre d’usagers, soit un flot d’environ 4500 véhicules par heure pendant les périodes de pointe. «L’implantation d’un système de transport intelligent et des feux de circulation permanents pour l’ensemble du projet est également prévue pour l’année en cours», ajoute la chargée de communication.

Les trottoirs entourant la nouvelle place publique ont été élargis afin de favoriser la sécurité. Ils seront garnis de grandes plates-bandes comptant chacune trois arbres ainsi que des arbustes.

Ces aménagements sont présentement en cours et seront fins prêts pour l’inauguration qui se tiendra au début septembre. À l’occasion de quatre midis festifs prenant place dans le nouvel espace public, les résidents et les visiteurs pourront découvrir les nouveaux aménagements et assister à des prestations musicales afin de célébrer la fin des travaux débutés en 2011.

Articles similaires