Sports

Un été à l’aréna

Un été à l’aréna
Photo: Photo:Voix Pop–Annie BourqueLa chambre de Samuel Bureau à Ville-Émard se démarque par la présence de trophées et médailles.

À l’heure où la température culmine des records de chaleur, Samuel Bureau s’entraîne, au froid, à l’aréna Maurice Richard.

Cet été, il pratique cinq jours par semaine au centre régional d’entraînement canadien dans l’est de Montréal.

«Je m’entraîne avec les meilleurs», confie-t-il, heureux. Parmi les coachs, on compte le quintuplé olympique, Marc Gagnon. À deux ou trois reprises, le Saguenéen lui a prodigué quelques conseils afin d’améliorer sa vitesse et sa performance technique.

Son horaire est partagé entre les pratiques sur la glace et les exercices de musculation comme l’aérobie, le yoga, en plus de cours de préparation mentale. Samuel revient à la maison vers 15 h ou 16 h, après avoir débuté sa journée vers 8h.

Cette discipline de fer a toutefois un revers. Il doit refuser les sorties tard le soir entre copains.

«C’est un choix et des sacrifices, confie-t-il, mais je veux être le meilleur dans ma discipline.»

Samuel Bureau a été couronné champion de courte piste dans l’Est du Canada, ce printemps, au Nouveau-Brunwick. Photo: Gracieuseté

Jeux du Canada

À l’automne, l’élève de quatrième secondaire reprendra son entraînement encore plus tôt, soit de 5h à 7h30.

Ses parents Serge et Sylvette apprécient la collaboration des professeurs de l’école secondaire Honoré-Mercier qui démontre une grande souplesse face au calendrier d’entraînements et de compétitions.

Cette saison, Samuel entend suivre son objectif: se dépasser et s’améliorer. Déjà, il constate une amélioration de sa forme et de ses performances physiques. Dans cinq ans, il espère atteindre une participation aux Jeux du Canada et de monter sur l’une des trois marches du podium.

Cette saison, le vice-champion au 1000 mètres a remporté le championnat québécois au 1500 mètres.

Débuts

Sur les murs de sa chambre, on observe un énorme trophée et un lot de plusieurs médailles. Avec fierté, Samuel me montre trois médailles de bronze gagnées l’été dernier, lors d’une compétition de vélo sur route, aux Jeux du Québec d’été.

Ses parents Sylvette Mallet et Serge Bureau encouragent leur fils Samuel à accomplir ses rêves. Photo: Voix Pop–Annie Bourque

Durant quelques mois, il a été déchiré entre ses deux passions. «Aujourd’hui, j’aime le patin et je n’ai pas besoin de faire autre chose», ajoute-t-il.

Sa passion pour le patinage de courte piste a commencé à l’âge de 7 ans. Un de ses copains d’école lui a demandé de l’accompagner au Club de patinage de vitesse Gadbois à Saint-Henri. «Pourquoi pas?», lui a répondu Samuel qui a alors attrapé la piqûre pour ce sport.

Sept ans plus tard, l’adolescent de Ville-Émard a remporté le championnat canadien de l’Est, au printemps, dans la catégorie des 14 ans, à Campbellton, au Nouveau-Brunswick. Samuel fait aussi partie de la délégation québécoise qui a couronné sept autres champions lors de cette compétition.