National
05:30 31 décembre 2020 | mise à jour le: 31 décembre 2020 à 10:04 temps de lecture: 3 minutes

Plusieurs dossiers importants pour Marc Miller en 2021

Plusieurs dossiers importants pour Marc Miller en 2021
Photo: Josie Desmarais/MétroMarc Miller, ministre des Services aux Autochtones

Après une première année «mouvementée» pour Marc Miller comme ministre des Services aux Autochtones, l’amélioration des conditions de vie des Premières Nations continuera d’occuper le député de Ville-Marie—Le-Sud-Ouest—Île-des-Sœurs en 2021. L’élu libéral compte bien aussi aller davantage à la rencontre de ses électeurs de l’arrondissement.

Le ministre Miller admet avoir été moins présent dans sa circonscription en raison de la COVID-19. Il aimerait alors se rapprocher des citoyens, si les mesures de Santé publique le permettent.

«La meilleure façon, c’est les bons vieux coups de téléphone. Je sais qu’on s’appelle moins ces jours-ci, mais c’est très valorisant», souligne-t-il.

Comme le Parti libéral du Canada (PLC) est en situation minoritaire à la Chambre des communes, des élections pourraient être envisagées par Justin Trudeau ou à la suite d’un renversement du gouvernement par les partis d’opposition.

Le député affirme toutefois que si cette décision devait survenir en 2021, des mesures de précautions seraient prises afin de permettre le respect des consignes sanitaires, tout en permettant une campagne électorale.

Premières Nations

Bien qu’il sera difficile de mettre la COVID-19 de côté, notamment avec la campagne vaccination massive au pays, Marc Miller affirme qu’il accordera beaucoup d’importance, en 2021, à la relation de confiance que le Canada tente de bâtir avec les Premières Nations.

Après la mort tragique de Joyce Echaquan dans un hôpital de Joliette en septembre, le ministre Marc Miller reconnait qu’il y a encore à faire concernant les soins de santé que reçoivent les communautés autochtones.

«C’est un travail à moyen terme et long terme avec les provinces et les territoires pour réformer notre système de santé qui a continué de laisser tomber les peuples autochtones», indique-t-il. Le député libéral affirme également que son ministère continue de combattre le racisme systémique.

Des investissements afin d’améliorer ou de construire des infrastructures dans les communautés des Premières Nations seront également parmi les dossiers importants de Marc Miller.

«Il y a un défi constant en termes d’assurer les infrastructures critiques dans les communautés autochtones, comme la levée des avis d’ébullition d’eau à long terme.» – Marc Miller

Même si au cours des derniers mois, des avis d’ébullitions d’eau ont été levés à long terme dans des réserves, permettant ainsi à la population de boire de l’eau potable sans la faire bouillir, d’autres endroits n’ont toujours pas cet accès essentiel.

Le gouvernement du Canada a promis en 2016 de rendre l’eau potable des systèmes publics accessibles dans toutes les réserves du pays. Au début décembre, 69 avis sévissaient toujours dans 49 communautés.

Articles similaires