Culture
05:00 27 février 2021 | mise à jour le: 26 février 2021 à 14:06 temps de lecture: 3 minutes

Salles de spectacle: réactions mitigées dans le milieu culturel du Sud-Ouest

Salles de spectacle: réactions mitigées dans le milieu culturel du Sud-Ouest
Photo: ArchivesLes salles de spectacle demeurent fermées partout dans la province.

Bien que la situation de la COVID-19 se stabilise depuis quelques semaines, Québec a décidé de garder en place la fermeture des salles de spectacle, tout en mettant de l’avant la réouverture des cinémas. Les avis quant à cette décision sont mitigés dans le Sud-Ouest.

«C’est dommage. Le manque a gagné ne fait que grandir», évoque le directeur général du Théâtre Paradoxe dans Ville-Émard, Gérald St-Georges. Pour la dernière année, l’établissement a connu un déficit de près de 1 M$.

«Plus qu’on attend, plus que ça va prendre du temps avant qu’une partie de la population revienne. Plus vite qu’on va pouvoir recommencer tranquillement, mieux ça va être.» – Gérald St-Georges

Comme l’industrie du spectacle et de l’événementiel est en arrêt, bien qu’elle a bénéficié d’une courte reprise de quelques mois, certains travailleurs commencent à se reconvertir dans un autre emploi. Ce serait le cas de beaucoup de techniciens.

«On faisait déjà face à une pénurie de main-d’œuvre, donc ça va peut-être être encore pire», déplore M. St-Georges.

Financement

«Si le gouvernement reconnaissait les salles de spectacles qui ne sont pas financées, ça aiderait déjà beaucoup à voir l’attente et ce serait plus facile pour nous», souligne-t-il.

À l’heure actuelle, deux employés travaillent au Théâtre Paradoxe pour faire un minimum d’entretien dans la salle pendant sa fermeture. Ils aident également lorsqu’il y a des représentations ou des activités en ligne.

«On fait quelques événements virtuels, mais comme tout le monde se lance là-dedans, c’est les plus gros joueurs qui réussissent à tirer leur épingle du jeu», explique-t-il.

Réjouissance

«La réouverture de certains secteurs économiques, tels que les cinémas, nous réjouit et nous remplit d’espoir de pouvoir revivre bientôt l’expérience de la musique live dans nos salles de spectacle», explique pour sa part le gestionnaire du Théâtre Corona, evenko.

L’entreprise mentionne n’avoir aucune stratégie spécifique en place pour la salle de la Petite-Bourgogne, comparativement à quelques événements culturels qui ont eu lieu au Ciné-Parc Royalmount et au MTelus, lors de l’assouplissement des mesures de distanciations au cours de l’été.

Articles similaires