Sud-Ouest

Élections: Sophie Thiébaut passe de la Ville de Montréal au NPD

Sophie Thiébaut
La candidate du NPD dans Ville-Marie—Le-Sud-Ouest—Île-des-Sœurs, Sophie Thiébaut. Photo: Gracieuseté

Après douze ans comme conseillère d’arrondissement dans le Sud-Ouest, Sophie Thiébaut se lance en politique fédérale sous la bannière du Nouveau parti démocratique (NPD) dans la circonscription Ville-Marie—Le-Sud-Ouest—Île-des-Sœurs, pour contrer les changements climatiques. 

«Avec des feux de forêt, des inondations et le smog quotidien dont les gens sont témoins, nous sommes tous inquiets de la crise climatique. Les changements climatiques sont un enjeu de premier plan auquel on doit s’attaquer sans délai», indique la candidate du NPD, Sophie Thiébaut. 

«Il faut aller beaucoup plus loin que les actions locales. Je souhaite porter ma voix à la Chambre et appuyer la plateforme environnementale du NPD.» 

Sophie Thiébaut

L’actuelle conseillère d’arrondissement pour le district de Saint-Henri-Est-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles-Griffintown avait affirmé son désir de «faire place à la relève», il y a quelques mois, fermant ainsi la porte à un quatrième mandat. 

Avant ses débuts au niveau municipal, la politicienne d’origine française a œuvré comme organisatrice communautaire pendant une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. 

Pour elle, la présence des élus sur le terrain est nécessaire afin de mettre en place des actions concrètes locales. 

«Ça fait 20 ans que j’habite la circonscription et que j’y travaille. [Comme députée], je serai sur le terrain. Ma vie n’est pas à Ottawa. À part le nombre d’heures que je devrai faire à la Chambre des communes, le reste du temps je serai auprès de mes concitoyens dans la circonscription», mentionne la candidate du NPD, Sophie Thiébaut. 

Enjeux locaux 

Un dossier important pour la conseillère d’arrondissement, et qui fait réagir depuis quelques années dans le Sud-Ouest, est le projet de création d’un stade de baseball dans le secteur du bassin Peel. 

Le terrain situé dans Griffintown appartient actuellement au fédéral. L’homme d’affaires Stephen Bronfman et le Groupe baseball Montréal aimeraient y construire un complexe sportif dans le but d’y ramener du baseball dans la métropole. 

«Dans le cadre de la stratégie d’habitation, [le gouvernement] a promis de céder des terrains. Qu’il les cèdent, et certainement pas pour un projet de stade qui ne répond pas aux besoins de la population», évoque la candidate. «On a des besoins de logements abordables.» 

Le passage des trains du Canadien National (CN) dans Saint-Henri et dans Pointe-Saint-Charles cause également certaines inquiétudes depuis quelques années. 

«Il faut absolument s’assurer que les aspects sécuritaires de ces déplacements-là soient au maximum et que le déplacement des matières dangereuses aille en décroissement», soulève Mme Thiébaut. 

La candidate néo-démocrate a officiellement lancé sa campagne dans Ville-Marie—Le-Sud-Ouest—Île-des-Sœurs samedi (7 août) en compagnie du chef adjoint du NPD Alexandre Boulerice. 

C’est la deuxième fois que la résidente du Sud-Ouest se présente à des élections fédérales. En 2019, Sophie Thiébaut avait terminé deuxième alors qu’elle avait obtenu 8274 voix, soit 15,8% des votes. 

L’actuel député et ministre des Services aux Autochtones, le libéral Marc Miller, en est à son deuxième mandat dans la circonscription. 

Articles récents du même sujet