Actualités

Manifestation contre le passeport vaccinal prévue à Montréal

Manifestation au Stade olympique contre les mesures sanitaires
Plusieurs milliers de personnes ont participé à une manifestation contre les mesures sanitaires, le 1er mai, à Montréal. Photo: François Lemieux/Métro

Alors que le ministre de la Santé Christian Dubé doit annoncer cette semaine les modalités du passeport vaccinal, une manifestation est planifiée à Montréal, samedi. Pour l’heure, plus de 22 000 personnes se disent intéressées à l’événement, et plus de 6000 indiquent qu’ils y participeront, sur Facebook.

«L’implantation prévue de la passe sanitaire […] est un préjudice sans précédent pour la population et est fortement discriminatoire», explique-t-on dans la description de la manifestation.

Les participants se retrouveront devant les bureaux de Santé Canada, à l’angle du boulevard René-Lévesque et de la rue Jeanne-Mance. Ils se rendront jusqu’à l’avenue Atwater, pour revenir vers la place des Festivals, en passant par la rue Sainte-Catherine.

L’événement est organisé par Québec Debout, un groupe derrière la marche du 5 juin, nommée la Marche des gens qui pensent que ça va trop loin. Les participants s’opposaient alors au renouvellement de l’urgence sanitaire, au potentiel passeport vaccinal et au port du masque obligatoire.

«Occasion manquée»

Le gouvernement Legault aurait dû consulter la population avant d’instaurer un passeport vaccinal, estime la Ligue des droits et libertés du Québec (LDL). L’organisme de défense des droits civils estime qu’il n’est pas prouvé que le passeport aura une réelle utilité pour combattre la 4e vague, en plus d’exprimer des inquiétudes quant à la protection des données personnelles.

«Tant que l’immunité collective ne sera pas atteinte, les risques de transmission du virus demeureront non négligeables. L’établissement d’un passeport vaccinal pourrait alors créer un faux sentiment de sécurité dans la population», explique-t-on dans un communiqué.

«Comme à plusieurs moments lors de cette crise sanitaire, le gouvernement Legault refuse de faire preuve de transparence et de soumettre ses décisions au travail parlementaire. Le présent scénario ressemble beaucoup à la tentative d’imposer les applications de traçage de contact au début de la pandémie.»

Catherine Descoteaux, Coordonatrice de la Ligue des droits et libertés

En mai, la LDL avait demandé au gouvernement Legault de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire. Décrété en mars 2020, l’état d’urgence est constamment renouvelé sans consultation des députés de l’Assemblée nationale. En sa vertu, le gouvernement se voit octroyer des droits «exceptionnels».

Opposition étendue

Samedi, près de 237 000 manifestants ont pris d’assaut les rues en France afin de manifester contre l’extension du passeport vaccinal. Il s’agissait de la quatrième fin de semaine consécutive oû des manifestations contre les mesures sanitaires ont été recensées sans l’Hexagone. Entré partiellement en vigueur le 21 juillet, il limite l’accès aux services non essentiels, comme les musées et les cinémas. La mesure française est applicable dans les restaurants et les bars depuis aujourd’hui.

Au Québec, un sondage de la firme Léger dévoile que 64% des citoyens seraient en accord avec un passeport vaccinal. Cette proportion passe à 58% pour l’ensemble du Canada, et se limite à 37% aux États-Unis.

Articles récents du même sujet