Sud-Ouest

Installations de climatiseurs pour les personnes à mobilité réduite

Un air climatisé est nécessaire lors des chaudes journées d’été. Photo: Nicolas Brasseur

La Brigade 365 située dans le Sud-Ouest assure l’achat, l’installation et le retrait de climatiseurs pour les personnes à mobilité réduite, les personnes aînées et celles aux prises avec des problèmes de santé physique ou mentale.

«Avec les canicules qu’on connait de plus en plus, on voulait fournir des climatiseurs aux personnes dans le besoin», explique un bénévole de la Brigade 365, Paul Blanchard.

«C’est important de climatiser au moins une pièce dans le logement des gens pour qu’ils puissent s’y réfugier quand il y a une canicule.»

Paul Blanchard

Mis en place par Jody Negley, qui travaille depuis une vingtaine d’années auprès de personnes à mobilité réduite, l’organisme compte sur l’aide de cinq bénévoles.

La brigade collabore aussi avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud et des organismes œuvrant auprès d’une clientèle cible afin de trouver des personnes qui auraient besoin de faire installer un tel appareil.

«Au début, on allait récupérer des climatiseurs usagés. On s’est rapidement rendu compte qu’ils étaient sales ou défectueux», mentionne le bénévole. La brigade s’est donc tournée vers l’achat de quelques modèles grâce à la participation de la Fondation Santé Urbaine.

À la fin de l’été, lorsque les appareils seront retirés, les bénévoles s’occuperont de leur nettoyage, mais également de leur entreposage pour l’hiver.

Demande

L’organisme a rendu visite aux résidents des Habitations De l’Érablière, sur la rue Notre-Dame Ouest, dans la Petite-Bourgogne. L’immeuble fait partie des HLM de l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM).

Selon un sondage réalisé par la brigade, une cinquantaine de résidents souhaiteraient faire installer un climatiseur dans une pièce de leur appartement.

Pour le moment, la demande est plus grande que ce que l’organisme est en mesure de fournir.

Avec du financement et l’achat de quelques appareils supplémentaires, «le but, c’est que l’année prochaine [le projet] prenne plus d’ampleur», espère M. Blanchard.

Brigade 365

Mise sur pied vers la fin de l’année 2020, la Brigade 365 souhaite œuvrer à longueur d’année.

D’ailleurs, elle a également aidé des personnes vulnérables lors des tempêtes de neige, en déblayant leur stationnement ou leur entrée.

En raison de l’accumulation de neige lors des tempêtes, certaines personnes n’étaient pas capables de déneiger leur cour, et donc, de sortir de leur domicile.

«Après une chute de neige, ça pouvait prendre jusqu’à six jours avant que les gens puissent sortir de chez eux», se désole M. Blanchard.

En plus du déneigement et de l’installation de climatiseurs, la Brigade 365 examine ses options quant aux services qu’elles pourraient également offrir prochainement aux résidents du Sud-Ouest.

L’organisme souhaite en faire plus et desservir «plusieurs centaines de personnes» l’an prochain, en réalisant par exemple des petits travaux allant de l’installation d’une tablette ou d’une rampe jusqu’au changement d’une ampoule.

D’ici la fin de l’été, la brigade se concentrera cependant sur les climatiseurs «parce qu’il y a un besoin criant».

Les personnes qui possèdent déjà un climatiseur peuvent le conserver et l’utiliser. Un bénévole peut alors passer pour l’installer et l’enlever aux moments convenus.

La Brigade 365 a également installé quelques appareils à Verdun. Depuis, Action Prévention Verdun a pris le relais dans le cadre de la première année d’un projet pilote.

«Ça permet aussi de briser l’isolement et de rapporter un sentiment de solidarité à Verdun et à L’Île-des-Sœurs», mentionne la chargée de projet chez Action Prévention Verdun, Marie-Frédérique St-Onge.

Depuis le début du projet, la Brigade 365 a installé près de 20 climatiseurs. Action Prévention Verdun a pour sa part procédé à une douzaine d’installations.

Articles récents du même sujet