Sud-Ouest

Pro-Vert: 25 ans pour l’environnement dans le Sud-Ouest

La directrice générale et fondatrice de Pro-Vert Sud-Ouest, Nicole Bastien. Photo: Nicolas Brasseur

Initiateur de plusieurs projets environnementaux dans le Sud-Ouest et ailleurs dans la métropole, Pro-Vert fête ses 25 années d’existences en 2021. C’est la directrice générale actuelle, Nicole Bastien, qui a fondé l’organisme à but non lucratif (OBNL) en 1996.

«Il n’y avait pas d’organisme qui avait une vocation en environnement à cette époque [dans le Sud-Ouest]», se rappelle la directrice générale et fondatrice de Pro-Vert, Nicole Bastien.

Si les gens recyclaient peu à la fin des années 90, ceux qui s’adonnaient à cette nouvelle pratique devaient déposer leur recyclage dans un endroit prédéterminé, près d’une caserne de pompier ou d’une bibliothèque.

La directrice générale a donc été au cœur de ces gros changements pour la population puisque le recyclage commençait à «prendre de plus en plus d’importance à Montréal».

«Ça a été un gros défi d’essayer de faire participer les gens à ces programmes en environnement, admet Mme Bastien. 25 ans plus tard, ce n’est plus la même dynamique. C’est valorisant de voir les retombées positives de ce qu’on a semé.»

Les gens ont de plus en plus un sentiment d’appartenance à leur quartier [et] c’est grâce à leur implication. Tu vois ton quartier d’un autre point de vue, tu veux qu’il reste propre, beau et qu’il te ressemble.

Nicole Bastien, directrice générale et fondatrice de Pro-Vert Sud-Ouest

Lorsque la collecte du recyclage à la porte – méthode que les résidents connaissent aujourd’hui – a été mise en place, des organismes comme Pro-Vert Sud-Ouest ont eu comme mandat d’éduquer les gens sur le fonctionnement et sur les matières recyclables.

Nicole Bastien, qui a une maîtrise en environnement, ne s’attendait pas nécessairement à mettre en place une organisation pro-environnement lorsqu’elle était sur les bancs d’école, mais se dit avoir été prête pour ce défi.

«Mon idée [de départ] était de faire de l’éducation, de la sensibilisation à l’environnement et de la vulgarisation scientifique», affirme Mme Bastien.

Projets de Pro-Vert

Au fil des ans, l’OBNL du Sud-Ouest a mis de nombreuses initiatives vertes en place afin de contribuer au bien de l’environnement et de la communauté.

Le premier a été la gestion des écocentres. Pro-Vert gère depuis plusieurs années les sites de récupérations des matières recyclables de la métropole.

Dans les écocentres, les gens peuvent y déposer des matières comme le bois, le métal, des pneus d’automobiles et des appareils électroménagers, entre autres.

Ensuite, l’organisme a été au cœur de plusieurs projets d’agriculture urbaine, comme Quartier 21, mis en place entre 2005 et 2008, ainsi que des jardins collectifs et solidaires afin d’aider les personnes vulnérables et la communauté.

Un programme d’insertion en agriculture a également été instauré chez Pro-Vert afin de permettre à de jeunes professionnels d’explorer des milieux de travail en lien avec l’environnement.

Pro-Vert fêtera ses 25 ans en novembre prochain.

Articles récents du même sujet