Sud-Ouest

Le projet d’un club partagé de baseball abandonné

baseball
Photo: 123RF

Après des années de planification d’un club de baseball partagé entre les Rays de Tampa Bay et Montréal, qui incluait la construction d’un stade au bassin Peel dans le Sud-Ouest, le projet ne se fera finalement pas, une annonce confirmée par le propriétaire des Rays de Tampa Bay, Stuart Sternberg.

Voilà bien longtemps que l’arrondissement du Sud-Ouest entendait parler de la construction d’un stade de baseball dans le bassin Peel, situé dans le quartier de Pointe-Saint-Charles. C’était là que le Groupe baseball Montréal avait prévu d’accueillir un club partagé entre les villes de Tampa et de Montréal, et de planifier d’autres événements. Aujourd’hui pourtant, Stuart Sternberg annonçait l’abandon du projet, en expliquant aux médias que le comité exécutif du Baseball majeur avait formulé son opposition.

«Bien que nous soyons déçus par la décision du MLB, nous la respectons. Je suis très fier du travail que nous avons accompli avec nos partenaires et amis de Tampa Bay» a déclaré par voie de communiqué l’homme d’affaire qui mène le Groupe baseball Montréal, et également à la tête de la firme d’investissement Claridge, Stephen Bronfman.

Stade de la discorde

Le projet de construction d’un stade dans le bassin Peel ne faisait pas l’unanimité auprès de toute la population. En 2019 plusieurs groupes communautaires de Pointe-Saint-Charles avaient porté leurs voix pour s’y opposer. Ils proposaient en retour que les terrains fédéraux du bassin Peel soient préservés pour faire des projets « d’intérêt collectif », tels que des logements.

Au niveau de l’opposition, le Nouveau parti démocratique (NPD) avait également exprimé en 2019, lors de la campagne pour les élections fédérales, son souhait d’utiliser les terrains pour faire des logements.

La député de Saint-Henri-Sainte-Anne, et cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade a de son côté remercié l’équipe du Groupe Baseball Montréal pour son implication, suite à l’annonce d’abandon du projet. «Nous aurions tous aimé revoir une équipe de baseball à Montréal, mais pas à n’importe quel prix. Comme mentionné à plusieurs reprises, les contribuables n’avaient pas à investir dans la construction d’un nouveau stade.», a-t-elle ajouté.

Lors des réflexions quant au financement, François Legault avait assuré en décembre dernier que si le stade était bien construit, il ne coûterait pas de l’argent aux contribuables, même si une aide gouvernementale était envisagée.

La mairesse Valérie Plante a affirmé aujourd’hui dans un gazouillis, qui faisait suite à l’annonce de la fin du projet de club de baseball, que « nous poursuivons la planification stratégique du bassin Peel avec le gouvernement du Canada et nos partenaires pour y développer des milieux de vie mixtes qui tiennent compte des besoins de la population.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet