Sud-Ouest

70 litres de soupes et des dizaines de dons grâce à un café du Sud-Ouest

Café Central dons Accueil Bonneau
Anne-Marie, gérante du Café Central de Ville-Émard et Fiona Crossling, directrice générale de l’Accueil Bonneau. Photo: Gracieuseté

L’Accueil Bonneau situé dans le Vieux-Montréal vient de recevoir 70 litres de soupe et une vingtaine de sacs de vêtements, destinés aux itinérants. Un don réalisé par le Café Central de Ville-Émard dans le Sud-Ouest, qui avait organisé la semaine dernière une grande collecte solidaire, pour soutenir les itinérants en cette période de grand froid.

Garée à la hâte devant l’immeuble de l’Accueil Bonneau, Anne-Marie, l’une des deux responsables du Café Central, décharge à la main les sacs de dons présents dans son auto ce mercredi 2 février. «Il y a beaucoup de manteaux, de bottes, mais aussi des foulards et des bas. Au total une vingtaine de sacs pleins» se réjouit la gérante qui, avec son équipe, a lancé la semaine dernière auprès de ses clients une collecte solidaire de vêtements destinés aux bénéficiaires de l’Accueil Bonneau.

Plus d’une soixantaine de personnes ont répondu à l’appel et sont venues déposer leurs choses jusqu’à samedi dernier.

Pour encourager la générosité, l’équipe du Café Central s’était aussi engagée à offrir un litre de soupe pour chaque don reçu. «On n’a pas compté exactement, mais on doit avoir 70 litres de soupe maison» explique Anne-Marie, qui dépose aussi ce mercredi trois grandes marmites de soupe de fond de volaille aux légumes et aux macaronis.

La soupe du Café-Central, arrivée dans la cuisine de l’Accueil Bonneau.

«Je trouve ça vraiment magnifique, c’est tellement inattendu» réagit la directrice générale de l’Accueil Bonneau, Fiona Crossling, très émue par l’initiative du Café Central. «Ce qui me touche particulièrement, c’est qu’une si petite équipe décide d’utiliser son temps libre pour une grande action aussi altruiste» ajoute-t-elle.

«Les vêtements vont tout de suite dans notre vestiaire, ce sont des choses qui sont très demandées par nos bénéficiaires. Notamment les manteaux et les bottes qui coûtent cher. C’est souvent ça qui nous manque le plus» explique la directrice.

Le vestiaire de manteaux de l’Accueil Bonneau.

La soupe, quant à elle, sera servie par l’équipe de l’Accueil Bonneau ce samedi 5 février 2022 lors du repas proposé aux bénéficiaires de 9h à 11h30.

L’équipe cuisine de l’Accueil Bonneau.
De gauche à droite: Maxime Laliberté, Freddy Michaud, Cynthia Brisebois, Richard Lessard, Daniel Rathe.

Bénéficiaire des services de l’Accueil Bonneau depuis un peu moins d’un an, Yannick est venu ce mercredi chercher des souliers pour le nouveau travail qu’il s’apprête à débuter. «Je suis content de pouvoir récupérer des choses. Heureusement qu’il y a des dons, on en a besoin» explique le montréalais de 38 ans, qui travaille dans l’informatique et vit selon ses mots «à gauche, à droite, parfois en foyer, on se débrouille» depuis plusieurs mois.

Yannick, bénéficiaire de l’Accueil Bonneau, repart avec des souliers neufs.

L’Accueil Bonneau ouvrira également une halte chaleur de 50 places, accessible 24h/7j pour les itinérants, à compter du lundi 7 février.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet