Sud-Ouest
12:07 11 mai 2015 | mise à jour le: 11 mai 2015 à 12:07 Temps de lecture: 2 minutes

Six caméras de surveillance seront installées au parc Ignace-Bourget

Six caméras de surveillance seront installées au parc Ignace-Bourget
Photo: Archives TC Media

L’arrondissement du Sud-Ouest a décidé de prendre les grands moyens afin de prévenir les actes de vandalisme au parc Ignace-Bourget en y installant six caméras de surveillance au coût de 105 491$.

Elles devraient être en place d’ici deux semaines.

On se souviendra qu’en janvier 2012, un incendie d’origine criminelle a totalement détruit le chalet du parc. Quatre mois auparavant, il avait été la cible de vandales à trois reprises en autant de jours. Ils avaient notamment mis le feu à l’intérieur du bâtiment.

L’administration municipale installera des affiches pour informer les citoyens qu’ils sont filmés et que les données recueillies seront confidentielles.

«Ce ne sera pas une surveillance en continu», explique Thierry Larrivée, porte-parole de l’arrondissement.

Seules les images enregistrées des 30 dernières journées seront conservées. «Si un méfait est commis, cela permettra d’obtenir de l’information sur ce qui s’est passé», souligne M. Larrivée. Les images pourraient servir à l’identification de suspects.

«Nous voulons protéger le bien collectif», insiste le porte-parole.

Situé à l’angle des rues Montmagny et Jolicoeur, dans le quartier Émard, le parc Ignace-Bourget est le deuxième plus grand parc de l’arrondissement. Il est enclavé sur deux côtés dans sa partie nord, ce qui rend plus difficile sa surveillance.

Le chalet a été reconstruit au coût de 1,2 M$. L’arrondissement a aussi investi 2,6 M$ pour refaire l’éclairage dans le but de rendre les lieux plus sécuritaires et prévenir les actes de vandalisme.

C’est le seul parc de l’arrondissement qui sera ainsi équipé de caméras de surveillance.

Articles similaires